"Ce gouvernement flamand fera mal", prédit Groen

Belga Publié le - Mis à jour le

Politique belge

Le nouveau gouvernement flamand fera mal à beaucoup de monde, a affirmé Bjorn Rzoska, le chef du groupe Groen au parlement flamand, samedi, à l'occasion du débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement Bourgeois.

"C'est le gouvernement du fort, plus fort, le plus fort, la survie du plus fit. Celui qui ne peut y arriver est de la revue. La mentalité du chacun pour soi devient une vision politique", a-t-il dit.

Pour le chef du groupe des Verts de Flandre, les trois 'V' de l'accord de gouvernement sont ceux de "verarmen" (ndlr: appauvrir), "vervuilen" (ndlr: polluer) et "verdeeldheid zaaien" (ndlr: semer la division).

Pour Bjorn Rzoska, le "gouvernement V" est celui d'une "Flandre impitoyable et asociale" où domine la mentalité du chacun pour soi.

"Ce n'est pas la Flandre de beaucoup de gens", a-t-il dit, redoutant que les gens qui sont en difficulté le soient encore plus dans les années à venir.

Le chef de file des Verts a par ailleurs demandé au gouvernement Bourgeois de venir avec des chiffres. Où va-t-on faire des économies et à quelle hauteur, a-t-il demandé.

Bjorn Rzoska s'en est par ailleurs pris à l'Open Vld entré en dernière minute au gouvernement et dont l'apport s'apparente à un petit autocollant bleu à l'arrière d'une limousine noire et jaune.

En atteste, selon lui, l'attitude de la formation libérale dans le dossier du bouclage du Ring d'Anvers contre lequel l'Open Vld s'est battu mais qu'il a fini par avaler.



Publicité clickBoxBanner