Politique belge

C’est une belle semaine pour le pays" qui vient de s’achever. Parole de Premier ministre, samedi, dans "SudPresse". Charles Michel (MR) pouvait se montrer satisfait. D’abord, son gouvernement a conclu un accord sur le budget 2018 et sur de nouvelles mesures socio-économiques. Ensuite, sa formation politique a pris la place du PS dans le gouvernement wallon. Cerise sur le gâteau, c’est le libéral Willy Borsus, désormais ex-ministre fédéral, qui en prend les commandes. Une bonne semaine… Que Charles Michel a manifestement voulu conclure par une séquence de communication po-si-ti-ve.

Rattraper le temps perdu

Le changement de majorité en Wallonie a complètement phagocyté l’actualité au Sud du pays, au point de réduire le suivi médiatique de l’accord fédéral à sa portion congrue. Des décisions importantes ont pourtant été annoncées. Si la presse flamande les a largement couvertes et les a globalement saluées, les médias francophones ont été peu diserts, réservant l’essentiel de leurs commentaires à la situation en Wallonie.

"J’espère que la (presse) francophone sera (positive) samedi… Non, je plaisante…", a souri le Premier ministre dans "SudPresse". Sa boutade est néanmoins révélatrice du moment communicationnel loupé durant la semaine et qu’il a voulu rattraper le week-end. En cela, deux événements l’ont particulièrement bien aidé. Vendredi, c’était l’instant fédéral. Avec plusieurs membres de son gouvernement (les quatre partis étaient représentés), il a déambulé sur la plaine du festival de musique électronique Tomorrowland, à Boom. Une façon de renvoyer l’image d’une équipe soudée, malgré les chamailleries (le "kibbelcabinet" pointé par la presse flamande). L’image aussi d’une équipe jeune, branchée, dynamique et moderne. Prête à relever les défis.

Samedi, changement radical de décor, avec une visite à la Foire agricole de Libramont. C’était l’instant wallon - plus exactement, l’instant MR wallon. Parmi d’autres libéraux, Charles Michel et le nouveau ministre-Président Willy Borsus ont déambulé ensemble dans les allées de l’événement. Comme les vainqueurs d’une compétition sportive qui vont saluer leurs fans.

Repos, à présent, pour le Premier ministre qui part quelques jours en France.