Politique belge

L'actuel secrétaire général de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC), Claude Rolin, sera la tête de liste du cdH lors des prochaines élections européennes du 25 mai prochain, a indiqué le parti humaniste lundi. La députée européenne Anne Delvaux (cdH), qui était candidate pour occuper la tête de liste du cdH aux élections européennes, n'a finalement pas été retenue pour occuper cette position. "L'arrivée de Claude Rolin au cdH et sa désignation comme tête de liste européenne ont été approuvées à l'unanimité du Bureau politique", a indiqué le président Benoît Lutgen au cours d'une conférence de presse.


Anne Delvaux avait d'autres engagements

Selon Benoît Lutgen, Anne Delvaux n'a "sûrement pas" démérité comme députée européenne (elle avait tout de même obtenu 124.000 voies lors des élections précédentes!) mais elle doit faire face à un "engagement" à Liège où elle est amenée à prendre des responsabilités dans le collège échevinal dans la foulée des élections communales de 2012. Or, il existe une incompatibilité entre la fonction de député européen et celle d'échevin dans une grande ville.

Le bureau politique du cdH souhaite qu'Anne Delvaux soit deuxième sur la liste de l'arrondissement de Liège pour la Chambre (derrière Melchior Wathelet). Il faut dire que les observateurs s'attendent à ce que le cdH fasse un siège à l'Europe. Ce siège étant acquis, la présence d'Anne Delvaux est attendue à Liège, la bataille politique se jouant à la Chambre.


Pas de tensions, selon Lutgen

La députée européenne a regretté l'organisation du bureau alors qu'elle siégeait à Strasbourg. Mais, pour Benoît Lutgen, il n'y a pas de tensions. Le "collectif" est important, a-t-il souligné, et il lui revient en tant qu'"entraîneur" de répartir les candidats selon l'intérêt du parti. "Il y a d'autres possibilités, à la Région ou ailleurs" mais la Chambre semble l'assemblée la plus compatible avec son futur mandat d'échevin qu'elle revendique, a-t-il ajouté. "Pourquoi s'engage-t-on en politique? Pour soi? Non. Il s'agit d'abord d'un engagement au service des autres", a-t-il répondu, indiquant que cette prise de position ne visait pas particulièrement Mme Delvaux. Aux remarques de cette dernière, Benoît Lutgen a également précisé qu'un bureau politique ne se réunit jamais avec le principal concerné.


Claude Rolin suspendu automatiquement de ses mandats à la CSC

L'annonce par le secrétaire général de la CSC Claude Rolin de sa candidature, pour le cdH, aux prochaines élections européennes, a pour conséquence de terminer, avec effet immédiat, ses mandats pour la CSC, conformément aux statuts du syndicat chrétien, a-t-on appris auprès de la CSC. Claude Rolin a informé ce lundi après-midi le bureau journalier de la CSC qu'il sera tête de liste pour le cdH sur la liste européenne.

Les mandats de Claude Rolin ont dans la foulée été repris par le bureau journalier du syndicat chrétien, qui est composé du président de la CSC, Marc Leemans, et des secrétaires nationaux.

Concernant le successeur de M. Rolin, le bureau journalier de la CSC va proposer une procédure de succession au bureau national de la CSC. Il s'en suivra une consultation des différentes organisations (centrales, fédérations) constituant le syndicat, ce qui débouchera in fine sur une réunion du conseil général de la CSC et la désignation d'un nouveau secrétaire général.

Le bureau journalier de la CSC a remercié Claude Rolin, dans un communiqué, "pour toutes les années de bonne coopération". Claude Rolin avait été nommé en octobre 2004 secrétaire général de la CSC, fonction à laquelle il avait alors remplacé Josly Piette.