Politique belge

On ne compte plus les socialistes qui accèdent à des fonctions stratégiques de direction à Bruxelles. L’opposition bruxelloise dénonce une mainmise jamais atteinte sur les outils socio-économiques de la Région. Malgré les discours sur l’indépendance des sélections, la politisation bat son plein. Comme il y a 30 ou 40 ans.


La nomination de Laurence Bovy à la direction de l’intercommunale Vivaqua a jeté un nouveau coup de projecteur sur un phénomène connu mais qui, avec le temps, prend des proportions qu’il est de plus en plus difficile d’attribuer à un concours de circonstances.

A Bruxelles, le PS est aux commandes d’un nombre impressionnant d’organismes publics dont les missions sont pour le moins stratégiques. Mme Bovy, ex-collaboratrice de Laurette Onkelinx, patronne de la Fédération du PS bruxellois, n’est arrivée que troisième parmi les candidats en lice pour le poste mais fut néanmoins choisie par le conseil d’administration pour remplacer Christiane Franck, PS également. Une nomination qui n’a rien de politique et qui repose sur les compétences de l’intéressée et sur l’indépendance du conseil d’administration, jurait en décembre Yvan Mayeur, bourgmestre et président PS de Vivaqua. Mais qui peut encore y croire ?

Car il en fut de même pour la désignation, en 2013, d’Olivia P’tito, ex-députée PS, à la direction de Bruxelles Formation. Ou encore celle, quelques années auparavant, de Grégor Chapelle, ex-échevin PS de Forest, comme directeur d’Actiris, le pararégional de remise à l’emploi. Gros employeur, l’Agence Bruxelles-Propreté est dirigée par Vincent Jumeau, ancien collaborateur du député-bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir (PS) quand ce dernier était secrétaire d’Etat bruxellois en charge de la Propreté publique. Citydev, outil de développement économique cette fois, est dirigé par Benjamin Cadranel (PS), ancien chef de cabinet du socialiste Charles Picqué lorsqu’il était ministre-Président bruxellois. Gilles Delforge, directeur de la Société d’aménagement urbain (qui assure la promotion de sites tels que Delta, l’hippodrome de Boitsfort ou encore Josaphat) est issu du cabinet de l’ex-bourgmestre PS de Bruxelles Freddy Thielemans.