Politique belge

Le sénateur et ancien ministre wallon du Budget, Christophe Lacroix, a présenté vendredi les candidats de la liste socialiste à Wanze pour les élections communales du 14 octobre prochain, dont il sera à la tête. C'est avec comme devise "Des engagements et des actes" que ces 23 candidats espèrent faire la différence, a expliqué M. Lacroix devant une centaine de personnes.

Cette liste se veut représentative de la population, avec une moyenne d'âge de 44 ans. Bien qu'il s'agisse d'une liste socialiste, elle comprend deux candidats d'ouverture. "Cette liste se veut à la fois rajeunie et expérimentée, forte d'une représentation géographique équilibrée de la commune", a ajouté M. Lacroix.

Il est revenu à l'occasion de cette présentation sur les déboires rencontrés par le PS. "On s'est demandé si on devait abandonner le socialisme wanzois! Et on s'est dit non! Parce que c'est leur donner le moyen d'exister, de vivre, de réfléchir et de s'émanciper, savoir pour qui et avec qui on veut travailler. Si certains se sont mal comportés, ce n'est pas le cas du socialisme wanzois. On est fier de nos valeurs et on est convaincu qu'à travers nos actions on pourra reconquérir la majorité", a affirmé la tête de liste PS.

"J'occupe la fonction de bourgmestre depuis le mois d'octobre. Mais ce sera la première fois que je mènerai la liste", a-t-il observé. A la suite des changements dans le gouvernement régional, Claude Parmentier, alors bourgmestre de Wanze, avait laissé son maïorat à l'ancien ministre.

La commune de Wanze est menée par les socialistes depuis 1921, en majorité absolue jusqu'en 2006. "J'espère que mes compétences passées joueront en ma faveur. En tout cas, il n'y a pas d'accord pré-électoral", affirme Christophe Lacroix. Quant à savoir si le Wanzois ambitionne également de retrouver un poste ministériel, la réponse est mitigée. "Pour l'instant, tout ce qui m'importe c'est de donner le maximum pour la commune. (...) Pour le reste, ça dépendra aussi des décisions du parti."