Politique belge

Voici tous les résultats en province de Hainaut pour ces élections communales 2018.


A Charleroi

Le PS a conservé dimanche sa majorité absolue en sièges lors des élections communales malgré un recul de quelques points (41,29%). Le PTB est la seule liste à en profiter clairement avec une progression de 12 points ( 15,73%) par rapport au scrutin de 2012. Les résultats de dimanche indiquent également une contre-performance du MR. Ce dernier perd 5 points par rapport à 2012. Ce qui va réduire sa représentation au sein du futur conseil communal.

Parmi les autres résultats, la stagnation d'Ecolo (7,39%) et la bonne performance de la liste C+ (7,61%), emmenée par l'échevin CDH sortant Eric Goffart, sont quelques-uns des autres enseignements importants qui pourraient avoir une incidence sur la formation de la future majorité. A noter également que le PP a fait son entrée au conseil communal et comptera un élu.

Les responsables carolos du PS et du PTB devraient se rencontrer pour discuter dans les prochains jours, a indiqué Germain Mugemangango, le porte-parole du parti. Selon ce dernier, le PTB a été contacté par le bourgmestre sortant de Charleroi et chef de file du PS carolo, Paul Magnette, pour prendre part à des discussions faisant suite aux élections communales de dimanche. Germain Mugemangango a indiqué que son parti allait répondre favorablement à la sollicitation. "Nous avons pris acte du fait que le PS conservait à Charleroi sa majorité absolue", a affirmé le porte-parole. "Nous allons discuter mais nous ne sommes pas là pour être la cinquième roue du carrosse ou jouer les appoints par rapport à la réalisation du programme du parti socialiste."

Le porte-parole a rappelé quelques points que le PTB avait mis en avant dans son programme: une croissance du nombre de logements sociaux, des emplois publics et l'engagement de moyens pour la lutte contre la pauvreté.

Aucune date ne semble pour l'heure avoir été arrêtée pour un début des discussions.


A Mons

Nicolas Martin sera le nouveau bourgmestre de Mons et succédera à ce poste à Elio Di Rupo, qui a occupé la fonction ces 18 dernières années. Le nouvel homme fort du PS montois a indiqué qu'il ouvrira sa majorité à au moins un partenaire. "J'ai tout d'abord un sentiment de gratitude à l'égard des Montois qui nous ont accordé leur confiance", a indiqué Nicolas Martin. "Nous avons mené une liste avec des propositions concrète, avec l'arrivée d'une nouvelle génération, avec des nouveaux objectifs. Les Montois se sont retrouvés dans notre projet."

La majorité absolue du PS montois n'était pas encore garantie dimanche à 23h. "Nous enregistrons un recul d'une dizaine de pour cent et il faut entendre le signal de l'électeur. Je pense que nous devons tirer les conclusions qui s'imposent. J'espère pouvoir incarner une nouvelle dynamique de la ville avec l'équipe qui se formera demain."

Nicolas Martin a par ailleurs évoqué l'ouverture à un partenaire de majorité. "J'ai toujours dit clairement que, même avec une majorité absolue, on ferait appel à au moins un partenaire pour gouverner la ville. Je reste prudent et aucune décision n'est prise mais je vois un signal envoyé par Ecolo qui fait un score de plus de 12% alors que son score habituel tourne toujours autour des 10%."


A Tournai (COMPLET)

La tendance du PS à faire alliance avec Ecolo était déjà dans l'air à la veille du scrutin, elle est encore plus manifeste au vu des résultats. Ecolo a progressé, avec 17,87% des voix, tandis que le MR, partenaire du PS lors de la défunte mandature, est en recul (22,53%). Le PS régresse également, en récoltant 36,02% des voix, mais reste le premier parti.

Paul-Olivier Delannois est élu avec 5.700 voix de préférence, alors qu'il avait obtenu 4.138 voix de préférence en 2012. Rudy Demotte obtient quant à lui 4.303 voix alors qu'il en avait obtenu 7.461 il y a 6 ans. "Je ne siègerai pas au collège mais j'aiderai Tournai de là où je suis", a déclaré le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "En mai 2019, je repartirai au combat pour avoir des majorités progressistes dans ce pays".

Ensemble a récolté 13,98% des suffrages, le PTB 5,59%.. La ministre fédérale Marie-Christine Marghem (MR) paye la note. Elle obtient 4.179 voix de préférence, à comparer aux 7.911 voix de 2012. Elle a reconnu la victoire d'une "alliance des gauches".

A Ath (COMPLET)

La Liste Athoise de Marc Duvivier, mis à la porte du PS, a failli remporter son duel à distance avec le parti socialiste tirée par Bruno Lefèbvre. Le PS recule à 11 sièges sur les 29 en jeu. La Liste Athoise est juste derrière avec 10 sièges. Le MR régresse également passant de 7 sièges en 2012, à 4 désormais. Ecolo est le quatrième parti et double ses sièges, passant de 2 à 4.

En coulisses, on se dirige vers une tripartite PS-MR-Ecolo, renvoyant le bourgmestre Marc Duvivier et sa Liste athoise dans l'opposition. "On fera de la politique autrement", a annoncé Bruno Lefebvre. Marc Duvivier, quant à lui, comparaitra lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Tournai pour répondre de faux, usage de faux et prise d'intérêts. Des faits qui remontent à l'époque où il était secrétaire communal de la cité des Géants.

A Leuze (COMPLET)

Surprise à Leuze-en-Hainaut où la liste MR, conduite par Lucien Rawart, a détrôné le cdH du député Christian Brotcorne. A l'issue du dépouillement de l'ensemble des bureaux, le MR obtient 30,86% des voix et devance d'une courte tête la liste Idées, tirée par le bourgmestre Christian Brotcorne (29,47% des voix). Le PS se classe troisième avec 17,95% des suffrages, devant Ecolo qui gagne plus de 12 ppc à 15,75%.

A Binche (COMPLET)

C'est l’effervescence à Binche où le PS a obtenu une nouvelle majorité absolue avec 57 % des votes. Nous avons contacté le bourgmestre Laurent Devin qui a réalisé un score personnel de 6.194 voix. Les tambours en bruit de fond nous donnent un aperçu de l'ambiance carnavalesque qui règne dans la Cité du Gille en ce soir d'élections.

A Mouscron (COMPLET)

Le CDH conserve sa courte majorité absolue avec 19 sièges sur les 37 en lice. La bourgmestre sortante, Brigitte Aubert, devrait quant à elle rester bourgmestre, après avoir récolté 4.507 voix de préférence, le meilleur score. Le PS est le grand perdant de ces élections, affichant 17,44%, soit près de 10% de moins par rapport au scrutin de 2012. Le parti socialiste passe donc de 10 à 6 sièges au conseil communal. Ces voix ont sans doute profité au PP, le parti populaire, qui décroche un siège. Ecolo fait une belle perçée, récoltant 16,55% des voix, et décrochant 3 sièges supplémentaires pour en afficher 6. Le MR stagne à 13,59% des voix et reste à 5 sièges.

A Estaimpuis (COMPLET)

La liste PS-LB a conservé la majorité absolue, avec 60,44% des voix. S'il avait laissé la tête de liste à l'actuel président du CPAS Quentin Huart (17% des voix), c'est Daniel Senesael, le sémillant bourgmestre, qui a obtenu le plus de suffrages (28%) malgré tout. Il a donc annoncé qu'il garderait les clés de la cité.

A Pont-à-Celles (COMPLET)

Le PS récolte 27,38% et reste en tête avec 8 siège (-2), le MR arrive second avec 21,31%n Ecolo suit avec 12,26%. Le cdH tombe à 5,01%

A Celles (COMPLET)

La liste Cel'Avenir a remporté une courte majorité absolue (51,21%). Au niveau des voix de préférence, Véronique Durenne (559 voix) doit s'incliner devant Yves Willaert (652 voix), numéro 2 sur la liste.

Cel'Avenir possèdera 9 sièges au conseil communal, les 8 autres revenant tous à la liste Objectif Citoyens.

A Silly (COMPLET)

Avec 53,83% des suffrages, la liste du bourgmestre sortant obtient une victoire écrasante qui se traduit pour elle par une hausse de près de 3% par rapport à 2012. Pour son dernier mandat au poste mayoral, Christian Leclercq savoure bien évidemment ce nouveau succès électoral qui conforte encore un peu plus sa majorité absolue. Autre grand vainqueur du scrutin sillien, Ecolo remporte un 2ème siège tandis que le groupe Sens d’Antoine Rasneur (CDH), associé au pouvoir depuis six ans, perd un de ses cinq sièges. Comme il fallait s’y attendre suite à la démission de sa chef de file Cécile Cuvelier, le PS s’effondre littéralement et ne détient plus qu’un seul petit siège.

A Enghien (COMPLET)

A Enghien, où le bourgmestre Olivier Saint-Amand (Ecolo) a été réélu, la première échevine Florine Pary-Mille est renvoyée dans l'opposition car le bourgmestre n'a pas digéré la tentative lancée en 2016 par l'ancienne bourgmestre MR de former une nouvelle majorité avec le cdH. Florine Pary-Mille avait refusé de faire un pas de côté. Dimanche, Ecolo s'en est allé avec En Mouvement, groupe citoyen de l'échevin sortant Jean-Yves Sturbois, qui a décroché quatre sièges. Les écologistes ont décroché neuf sièges, soit trois de plus qu'en 2012.

A Comines (COMPLET)

A Comines, l'absence de Gilbert Deleu se fait sentir car son parti, Action, perd 9.53%, mais reste premier avec 40% des voix. Il obtient 11 sièges contre 13 en 2012. La liste Ensemble obtient sept sièges. Le parti Ecolo occupera quatre sièges, deux de plus qu'en 2012. La liste MCI recueille deux sièges. Un accord de majorité sera discuté dans les prochains jours mais Ecolo est certain d'avoir un poste d'échevin dans cette commune à statut spécial.A Froidchapelle (COMPLET)

Malgré le choix du bourgmestre sortant de ne pas se représenter en tête de liste, la liste a obtenu 71,12% des voix. Sur les 2.813 bulletins déposés, EC a obtenu 1.790 votes. La liste gagne 10% par rapport à 2012. Le bourgmestre qui nous confiait ne pas vouloir être bourgmestre ni échevin, arrive 4ème sur la liste avec 499 voix. Laissera-t-il sa place au suivant? Le 1er est Alain Vandromme avec 668 voix, suivi de près par Jean-Pol Bouillot avec 600 voix. La liste AC a obtenu 22,77% (568) et Défi 5,49% (159). Il y a eu 296 bulletins blancs ou nuls sur 1.415 déposés.

A Flobecq (COMPLET)

La liste Flobecq-Viva, emmenée par le bourgmestre Philippe Mettens (PS), a récolté 51,97% des voix, ressort-il dimanche des résultats complets pour cette commune hennuyère. Le MR obtient quant à lui 28,42% des suffrages exprimés, tandis que la liste Respect en comptabilise 18,16%.

Au Mont-de-l'Enclus (COMPLET)

Le MR arrive en tête avec 71.34% (+3,43%) alors que la liste ACE récolte 28,66%.

A Espierres-Helchin (COMPLET)

La liste du bourgmestre de la commune à facilités d'Espierres-Helchin, LB-2018, a remporté dimanche 53,2% des suffrages. La liste d'opposition Team + a remporté 46,8% des votes. Le bourgmestre d'Espierres-Helchin, Dirk Walraet, est à la tête de la petite commune à facilités depuis 30 ans.

A Pecq (COMPLET)

Les résultats complets sont tombés. Community Écolo récolterait 29,2% (+15.2%), Action (PS) arrive deuxième avec 23,3%, GO est troisième avec 20,4%, Pecau tallone avec 20%. Pecav termine avec 7,1%. L'ère Marc D'Haene est donc terminée. L'Ecolo Aurélien Brabant (31 ans) devient en effet bourgmestre en formant une majorité qui devrait renvoyer la liste de Marc D'Haene, GO, dans l'opposition.

A Gerpinnes (COMPLET)

Les résultats officieux donnent le CDH en majorité absolue avec 52.17%, Horizons (MR-PS-Ecolo) à 40.90% et Demain à 6.93%. Les votes blancs et nuls représentent 7.19% des voix.

A Merbes-le-Château (COMPLET)

Le PS conserve sa majorité absolue à Merbes-le-Château. Au terme du dépouillement, il affiche un score de 69,63%. Le liste socialiste était emmenée par Philippe Lejeune, bourgmestre de la commune depuis plusieurs années et ancien directeur général de l'Intercommunale de santé publique du Pays de Charleroi (ISPPC). Il y a quelques mois, cette intercommunale avait été dans la tourmente pour une série de problèmes présumés de gestion. Dimanche, le MR a totalisé un score de 30,37%.

A Brunehaut (COMPLET)

La liste USB du bourgmestre sortant, Pierre Wacquier, a conforté sa majorité absolue, en décrochant 14 sièges sur les 19 en jeu. La liste IC se retrouve donc dans l'opposition avec 5 sièges.

A Brugelette (COMPLET)

La liste du bourgmestre remporte la majorité absolue (7 sièges), devant BE (3 sièges), Les Communaux (2 sièges) et Ecolo (1 siège).

A Peruwelz (COMPLET)

La tête de liste du MR, Vincent Palermo, est élu bourgmestre de Péruwelz avec 3.033 voix de préférence. L'échevin avait recueilli 1.143 voix de préférence en 2012. Son parti a réalisé un score de 43,3% (+15,38 points de %). Le nouveau bourgmestre a annoncé qu'il ouvrirait sa majorité. Son partenaire de majorité, le PS, a perdu 16%. "C'est la victoire du travail, de l'honnêteté et du respect", a commenté M. Palermo.

A Beloeil (COMPLET)

Le PS de Beloeil a perdu deux sièges mais reste devant sur l'entité avec dix sièges. Pour l'avenir en obtient 8, Bel'Elan 2, CAP 2 et l'Essentiel 1. "Nous réflechissons pour l'instant. Si nous partons avec Michel Dubois et Bel'Elan, nous aurons 12 sièges, soit une courte majorité. Dès lors, nous devons encore réflechir à faire appel à un troisième partenaire" , indique Luc Vansaingèle, bourgmestre, qui a réalisé le meilleur score (1.174 voix)

A Ellezelles (COMPLET)

La liste du bourgmestre atteint les 43,03%, le PS arrive deuxième avec 25,39%, le MR troisième avec 17,7%.

Réélu bourgmestre de la commune d'Ellezelles, Ides Cauchie (cdH) a mis fin cette nuit à 24 ans d'alliance avec le PS. "Ce fut une décision difficile mais nous risquions de valser dans l'opposition", a déclaré le bourgmestre sur No Télé, lundi. La Liste du Bourgmestre a décroché huit sièges alors que les trois autres partis en comptent neuf : quatre sièges pour le PS, trois pour le MR et deux pour Ecolo.

A Antoing (COMPLET)

Le PS garde sa majorité absolue avec 55,03%. GO obtient 32,84%, UCA 12,13%.

A Quévy (COMPLET)

Malgré une mandature difficile, Florence Lecompte est parvenue à garder la confiance des électeurs. Le PS s'impose en effet avec 45,58 % des suffrages (contre 54,65 % en 2012) et perd donc trois sièges pour en préserver neuf. La bourgmestre sortante rempilera donc et garde l'écharpe maïorale grâce à son score personnel, à savoir 959 voix.

Les Rouges devront cependant composer avec deux partis qui clôturent au coude-à-coude. Le MR+ de Muriel Cochez obtient 28,87 % des suffrages tandis que la liste Ensemble Dès Demain en obtient 25,55 %. Chaque groupe pourra donc compter sur cinq sièges au conseil communal.A Saint-Ghislain

Dans la Cité de l'Ourse, les résultats se font attendre ! Trois des huit bureaux de dépouillement de l'entité ont rendu leurs résultats. Le mach qui oppose le Parti Socialiste à la liste pluraliste Osons !s'avère malgré tout serré. En effet, le PS garde une confortable avance avec 48,01 % des suffrages. Mais rien n'est encore joué puisque sur la deuxième place se trouve Osons et ses 38,13 %. MR&Citoyens décroche quant à eux 9,74 % des voix. Le PP, nouveau venu sur la scène locale saint-ghislainoise, obtient pour l'instant 4,12 % des suffrages.

A Honnelles (COMPLET)

Matthieu Lemiez est le nouveau bourgmestre de Honnelles ! La liste PHA obtient la majorité absolue avec 9 sièges sur 17 et détrône le PS du bourgmestre sortant Bernard Paget qui n'obtient que 8 sièges. La liste Honnelles Dynamiques de l'échevine Isabelle Fleuquin n'obtient quant à elle aucun siège.

PHA obtient ainsi 47,67% des suffrages, contre 43% pour la liste du Maïeur Bernard Paget. Honnelles Dynamiques enregistre 9,33% des voix.

Avec ses 552 voix de préférence, Matthieu Lemiez devient ainsi le nouveau bourgmestre de Honnelles. Frédéric Bronchart totalise le second score de la liste : 486 voix. Notons tout de même que, malgré la perte de son poste de bourgmestre, Bernard Paget a réalisé le plus gros score de la commune : 836 voix. Mais sa liste passe tout de même à la trappe et rejoint donc les bancs de l'opposition.

A Hensies (COMPLET)

Les trois bureaux de votes ont été dépouillés. La liste du bourgmestre Eric Thiébaut obtient 75% des voix (3.221). Derrière, la liste Osons Changer emmenée par Caroline Horgnies compte 20,94% (899 votes) tandis que Patricia Laurent obtient pour le moment 4,05% des voix (174) pour sa liste Agora.

A Colfontaine (COMPLET)

À Colfontaine, Lucien D'Antonio, bourgmestre sortant, semble encore avoir de beaux jours devant lui. Avec 2054 voix de préférence, ce dernier rempile pour un nouveau mandat aux côtés de ses colistiers. Le PS n'a pas à rougir de ses résultats, que du contraire ! À l'issue du scrutin, le parti décroche 53,8 % des voix, soit 2,89 % de plus qu'en 2012 et augmente son nombre de sièges (18 sièges, soit trois de plus en comparaison avec 2012.) Malgré ces scores, Lucien D'Antonio a déjà fait savoir qu'il n'était fermé à l'idée d'ouvrir une nouvelle fois la majorité.

Derrière le PS, l'on retrouve la formation pluraliste C.Plus qui comptabilise 18,73 % des voix et décroche ainsi cinq sièges. On retrouve ensuite le MR d'Olivier Mathieu (partenaire de majorité sous cette mandature 2012-2018) qui compte 10,42 % des suffrages et, enfin, le parti Oxygène. Nouveau venu sur la scène politique colfontainoise, cette formation citoyenne fait mieux que les Bleus avec 10,45 % et décrochent d'emblée deux sièges au conseil communal.

A Quaregnon (COMPLET)

Le PS garde son avance avec 63,84% des votes. Citoyen est toujours second avec 16,34% et ferait ainsi 4 sièges. Ecolo-Vrai est troisième avec13,05 % et ferait deux sièges et QW Demain est à6,77 % et ferait un siège. Par rapport à 2012, le PS perdrait deux sièges.

A Dour (COMPLET)

La liste 'Dour Demain' emmenée par le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio (cdH) conserve son leadership face à la liste 'Votre Dour' de Joris Durigneux. Le bourgmestre en titre a confirmé qu'il assurera son mandat de ministre régional jusqu'à son terme, en 2019. "En termes de sièges, nous en sommes à 14 sièges, ce que nous avions fait en 2012. C'est à priori Vincent Loiseau qui sera à nouveau désigné bourgmestre faisant fonction jusqu'au terme de mon mandat de ministre wallon, en 2019", a-t-il ajouté.

Au niveau des scores, Dour Demain remporte le scrutin avec 49,03%, devant Votre Dour (39,8%), Ecolo (6,42%), La Droite (2,38%), Agora (1,54%) et J.A.U.R.E.S. (0,83%).

A Frameries (COMPLET)

Le PS ne se sentait pas vraiment menacé à l'approche de ces élections communales. Force est de constater que ce sentiment n'est pas irrationnel. Les résultats semblent confirmer cette tendance socialiste. Le PS obtient, à l'heure d'écrire ces lignes, 41,41 % des suffrages. Be Frameries monte sur la deuxième marche du podium avec 28,91 % , le MR obtient 9,55 % et le PTB 11,14 %. Les trois nouveaux partis à se lancer dans la course sur l'entité framerisoise, à savoir la Droite, le PP et AGIR obtiennent respectivement 2 %, 4,98 % et 2 %.

A Quévrain (COMPLET)

La liste Changer Quiévrain décroche 58,73% des voix et confirme sa majorité absolue glanée en 2012 (50,48%). Changer garde ainsi ses 11 sièges sur 17. Le PS prend 22,76% (4 sièges), UPQ 14,20% (2 sièges) et Ecolo 3,91%. Véronique Damée, bourgmestre sortante et tête de liste Changer, obtient 1.528 voix de préférence. Frédéric Depont est second avec 836 voix tandis que Gaël Robillard prend 746 votes.

A Boussu (COMPLET)

Le Parti Socialiste obtient 47,92 % des suffrages tandis que le groupe ECHO en obtient 15,71%, Agora 11,28 % et RC 10,93 %. Suivent Jexiste, le PP et la Droite. Le PS, fort de 16 sièges, décroche la majorité absolue.

A Thuin (COMPLET)

Les résultats sont tombés à Thuin, le PS conserve la majorité absolue mais perd un siège. Le PS et le MR perdent chacun un siège au détriment de IC et Ecolo qui gagne chacun un siège. Les résultats: PS obtient 42,53% (11 sièges), le MR 21,88% (5 sièges), IC 17,16% (4 sièges), Ecolo 10,60% (2 sièges), Défi et Oxygène n'obtiennent aucun siège.

Les Bons Villers (COMPLET)

Les Citoyens Bonsvillersois sortent un impressionnant 45.84%, face au MR qui descend à 36.08%.

Le PS de son côté perd un siège, et Ecolo conserve son siège uniquement. "46% des voix, 11 sièges au conseil: c'est incroyable", réagit Mathieu Perin, nouveau bourgmestre à Les Bons Villers. Et pour ne pas décevoir, il compte tenter d'ouvrir sa majorité à Ecolo. Les deux têtes de liste (Citoyens Bonsvillersois et Ecolo) se rencontrent ce dimanche soir pour en parler.

A Ham-sur-Heure (COMPLET)

Le grand combat était entre deux membres du MR: Yves Binon, bourgmestre sortant, contre Adrien Dolimont, 2ème échevin. Les citoyens n'attendaient que ça: savoir qui allait être élu bourgmestre. C'est finalement Yves Binon qui est le grand gagnant avec 3.350 voix (24,17%). Adrien Dolimont n'est pas loin avec 2.757 voix (19,89%). Le MR a obtenus 69,73% des voix, le parti remonte de 10% par rapport à 2012. Le MR gagne 3 sièges. Cap Communal obtient 15,52% et perd deux sièges (total de 3 sièges).Vivre Ensemble obtient 10,71% et perd un siège (total de 2 sièges).

A Montigny-le-Tilleul (COMPLET)

Le MR a obtenu la majorité avec 47,35%, suivi de Osons avec 20,98%, le PS obtient 14,94%, Ecolo 11,75% et Défi 4,98%.

Marie-Hélène Knoop, qui remplaçait Véronique Cornet a été officiellement élue bourgmestre par les citoyens avec 1.738 voix sur un total de 7.140. Elle obtient presque le même score que Véronique Cornet en 2012. "J'espère qu'elle est fière", annonce Marie-Hélène Knoops. On retient également Laurence Cornet, la soeur de Véronique, qui obtient le deuxième score de son parti avec 509 voix.

Le MR a tout de même perdu un siège (total de 12 sièges), alors qu'Ecolo en gagne un (total de deux sièges). Osons fera partie du conseil communal avec ses 4 sièges, ainsi que le PS qui reste stable avec 3 sièges.A Chimay

La liste Bouge est menée par Tanguy Dardenne, le 1er échevin, alors que Françoise Fassiaux-Looten lui laisse sa place de candidat bourgmestre. Malgré qu'elle soit toujours sur les listes, ça n'a pas suffi pour convaincre les électeurs puisque la liste CLE (49,60%) dépasse celle de Bouge (46,13%). L'écart est très faible. Tanguye Dardenne a obtenu 1.897 contre Denis Danvoye et ses 2.196 voix. C'est un conseil communal avec 11 sièges (CLE) contre 10 sièges (Bouge).

A Rumes (COMPLET)

Michel Casterman, bourgmestre depuis 2006, rempile pour un troisième mandat. Les IC conservent leur majorité absolue, avec 13 sièges sur les 17 disponibles, soit un siège supplémentaire par rapport à la mandature précédente. Le PS régresse avec 25,30% des voix et perd un siège, pour en décrocher 4.

A La Louvière (COMPLET)

Le Parti Socialiste (PS) s'est assuré une confortable majorité absolue au conseil communal de La Louvière. Les rouges enlèvent 43,41% des voix et 24 sièges sur un total de 43. Le Parti du Travail de Belgique (PTB) réalise une percée impressionnante avec 15,54%, contre 4,86% en 2012, et devient la deuxième formation de la Cité des Loups. Le PS, emmené par le bourgmestre Jacques Gobert, perd cependant quelques plumes par rapport au précédent scrutin, lors duquel il avait raflé 50,09% des voix. M. Gobert devrait en toute logique conserver son mayorat.

Le PTB occupera sept sièges dans le nouveau conseil communal. Il s'offre ainsi le scalp du MR, qui faisait partie de la majorité sortante, tiré par le député wallon Olivier Destrebecq. Les libéraux, qui concourent sous le nom de liste MR-IC, obtiennent 13,15% des voix, contre 15,1% en 2012.

Les listes Plus & cdH et Ecolo glanent respectivement 8,97% et 6,9% des suffrages et voient quatre et deux élus intégrer le conseil communal de la cinquième ville wallonne.

A Morlanwez (COMPLET)

Le PS emmené par le bourgmestre sortant Christian Moureau a obtenu 51,86% des suffrages. La liste 100% Citoyen de Salvatore Chiavetta devient le second parti de la Cité de l'Enseignement avec 21,37%. Derrière, la liste M+ de Marceau Mairesse est troisième avec 13,23%. Le MR de Michel Kowarik prend la quatrième place : 9,5% tandis que Agir obtient 4,03%.

Le PS conserve donc sa majorité absolue.

A Chapelle-lez-Herlaimont (COMPLET)

Karl De Vos reste bourgmestre.Tous les bureaux de votes de Chapelle-lez-Herlaimont a été dépouillés. Le verdict est sans appel pour le PS : 66,31%. La liste Go!Chapelle prend la seconde position avec 17,62%. La liste Action Citoyenne comptabilise quant à elle 7,83% et 7,24% pour Ecolo. Le PS garde donc sa majorité absolue et fait même mieux que son score de 2012 (64%). Le nombre de siège reste par contre le même : 17 sur 23 pour le PS, 4 sièges pour Go! Chapelle et 1 siège pour AC ainsi que pour Ecolo.

A Manage (COMPLET)

Le Parti Socialiste s'impose une nouvelle fois très largement et fait même mieux qu'en 2012 ! À l'heure d'écrire ces lignes et alors que cinq des huit bureaux ont été dépouillés, le PS récolte 63,98 % des voix (pour 61,77 % en 2012).

Loin derrière, l'on retrouve le MR (10,64%), Ecolo (8,12%), UPM (6,55%), AGIR (4,16%) CDH & Plus (3,84%) et EC (2,70%).

A Seneffe (COMPLET)

La bourgmestre sortante Bénédicte Poll rempile ! La Liste de la Bourgmestre décroche 47,44 % des suffrages, soit 11 sièges sur 21. Le PS de Michaël Carpin décroche 21,1 % tandis que la liste AC+, emmenée par Gaëtan De Laever (partenaire de l'ancienne majorité) est à 16,03 %. Le groupe Ecolo – qui n'était pas représenté lors de cette mandature – obtient 15,42 %

A Ecaussinnes (COMPLET)

Comme en 2012, la liste Ensemble arrive en tête dans la Cité de l'Amour. Le parti d'opposition obtient 10 sièges. Mais en 2012, une coalition arc-en-ciel était parvenue à renvoyer Ensemble dans l'opposition. Sera-ce encore le cas? C'est possible puisque la même coalition obtiendrait 11 sièges. En effet, VE décroche 5 sièges, Ecolo 4 et MR-CHE 2. Suspens donc...

Au Roeulx (COMPLET)

La majorité des IC conduite par Benoît Friart s'impose à nouveau avec près de 69% des voix (68,73%). Pour le bourgmestre qui peut ainsi s'attaquer à un troisième mandat, ce résultat indique que les Rhodiens apprécient le travail qui a été effectué ces douze dernières années. Alternative arrive en 2e position avec 19,45% et Ecolo occupe le 3e rang avec 11,81% des suffrages.

A Braine-le-Comte (COMPLET)

près avoir hérité du mayorat en cours de mandature, Maxime Daye a confirmé sa popularité lors de ce scrutin communal. Mais une bonne nouvelle peut en cacher une mauvaise. Sa liste Braine perd ainsi cinq sièges et la majorité absolue, avec 13 sièges sur 27. De son côté, Ecolo réalise une percée importante, passant de 2 à 5 sièges. Les IC, devenus Ensemble, se renforcent également et obtiennent 4 sièges contre 2 en 2012. Le PS reste stable. A Jurbise (COMPLET)

Sans surprise, la liste de la bourgmestre Jacqueline Galant caracole en tête avec déjà 74,5 % des voix en sa faveur. Jacqueline Galant totalise sur son nom 3.366 voix de préférence, elle améliore encore son score de 2012 où elle avait récolté 2.972 voix. La liste rivale "alternative citoyenne" a atteint 22% et pourra compter sur quatre sièges au conseil communal. La liste Humanistes fait un peu plus de 3% mais ne pourra pas prétendre à un siège.

A Lens (COMPLET)

La bourgmestre renversée à mi-mandat Isabelle Galant revient en force. Elle a totalisé 1002 voix de préférence. Et la liste qu'elle mène le MDC est en tête avec 41%. La liste Lens&Vous menée par le bourgmestre sortant Ghislain Moyart est à 20%. Vient ensuite le PS de Thomas Pierman avec 16%, il est suivi par le groupe Ecolo à 13 % qui ferait son apparition au conseil communal avec deux sièges. Citoyen Lens, mené par Bruno Beltrame, est à 8% et ne ferait pas son siège.

A Chièvre (COMPLET)

Les socialistes ont perdu leur majorité absolue et sont relégués dans l'opposition, malgré qu'ils aient récolté le plus de voix (41,47%).

Le MR a progressé et talonne le PS avec 38,25% des voix. Ecolo a de son côté doublé son score, passant de 9,38% en 2012 à 20,28% en 2018, décrochant 3 sièges. MR et Ecolo se sont donc entendus pour former une majorité, au détriment du PS qui bascule dans l'opposition. Le libéral Claude Demarez est lui désigné bourgmestre.

Bernissart (COMPLET)

Commune historiquement socialiste, Bernissart (Hainaut) pourrait ne plus être exclusivement entre les mains du PS. Dimanche, les socialistes ont perdu quatre sièges et leur majorité absolue est réduite : 11 sièges, contre dix. Le bourgmestre sortant Roger Vanderstraeten avait annoncé que son parti repartait en majorité absolue mais, "la nuit portant conseil", il n'exclut pas l'ouverture à une autre liste, n'en privilégiant aucune. "Il y a des gens de valeur sur toutes les listes", a-t-il déclaré lundi. La liste "6tem-ic" compte six élus. Les listes Ecolo et Oxygène ont chacune récolté deux sièges.

A Lessines (COMPLET)

A Lessines, le PS-IC garde ses huit sièges au conseil communal avec 26,23% des voix. Les autres partis de la majorité se partagent toujours neuf sièges: cinq sièges pour MR-Ensemble et quatre sièges pour Oser-Cdh. Socialibre, liste dissidente du PS, obtient cinq sièges. Defi obtient un siège et Ecolo deux sièges. Le bourgmestre Pascal De Handschutter (PS-IC) est le champion des voix avec 1.416 voix de préférence.

A noter que les négociations post-électorales n’ont pas tardé à aboutir: la majorité sortante PS-MR-CDH a été reconduite.

A Frasnes (COMPLET)

Jean-Luc Crucke (MR), réélu haut la main à Frasnes-lez-Anvaing, a salué lundi l'élection de Emile Hansart (94 ans) comme conseiller communal Ecolo, qui décroche un second siège. Le MR renforce lui sa majorité absolue avec 14 sièges sur 21. Jean-Luc Crucke a annoncé qu'il restait ministre et que son remplaçant n'était pas encore connu. Il a obtenu 2.516 voix de préférence, soit 175 de moins qu'en 2012. Quant à Emile Hansart, plus vieux candidat du scrutin qui sera centenaire à la fin de la nouvelle législature, il a décroché 185 suffrages et réalisé le second score d'Ecolo. "Emile, c'est de la poésie à Frasnes-lez-Anvaing, un homme de sagesse", a déclaré Jean-Luc Crucke.

A contrario, la benjamine de cette élection, la Hutoise Estelle Maton, n'a pas été élue. Agée d'à peine 18 ans, elle était en 17e position sur la liste MR et a obtenu 99 voix.

A Fontaine-l'Evêque (COMPLET)

L'accord a été signé peu après minuit ce dimanche : la nouvelle majorité communale sera composé du PS et de Mieux Demain. Le nouveau collège aura Gianni Galuzzo (PS) à sa tête. Les grands perdants du scrutin sont les deux anciens bourgmestres, Noël Van Kerckhoven (ex-PS) et Philippe Seghin (ex-MR), qui siègeront dans l'opposition avec deux autres membres de leur liste.