Politique belge


Les bureaux des 19 communes bruxelloises ont été dépouillés. Voici les bourgmestres déjà connus, par commune (ordre alphabétique):

  • Auderghem: Dider Gosuin (Défi)
  • Anderlecht: Eric Tomas (PS)
  • Berchem-Sainte-Agathe: Joël Riguelle (cdH)
  • Etterbeek: Vincent De Wolf (MR)
  • Evere: Rudi Vervoort (PS)
  • Forest : Stéphane Roberti (Ecolo-Groen)
  • Ganshoren: Pierre Kompany (Liste ProGanshoren, cdH)
  • Ixelles : Christos Doulkeridis (Ecolo)
  • Jette : Hervé Doyen (cdH)
  • Koekelberg : Ahmed Laaouej (PS)
  • Molenbeek-Saint-Jean : Catherine Moureaux (PS)
  • Saint-Gilles : Charles Picqué (PS)
  • Saint-Josse-ten-Noode : Emir Kir (PS)
  • Schaerbeek: Bernard Clerfayt (Défi)
  • Uccle: Boris Dilliès (MR)
  • Watermael-Boitsfort : Olivier Deleuze (Ecolo)
  • Woluwe-Saint-Lambert: Olivier Maingain (Défi)
  • Woluwe-Saint-Pierre: Benoît Cerexhe (cdH)

Pour le moment, les négociations sont encore en cours, mais Philippe Close (PS) devrait rester bourgmestre de Bruxelles.


Bruxelles-Ville

Les listes PS, Ecolo et change.brussels dominée par le sp.a ont scellé au milieu de la nuit de dimanche à lundi un accord les engageant à former ensemble la future majorité aux commandes de la Ville de Bruxelles, ont-elles annoncé, lundi, peu après 3h00 du matin. Le PS, emmené par le bourgmestre sortant, Philippe Close, est sorti vainqueur du scrutin, restant proche de son score de 2012, malgré une législature secouée par le dossier du Samusocial et le malaise engendré par les jetons de présence de deux ex-mandataires socialistes. Fort de 17 sièges, il en a perdu un par rapport à 2012, peut-être celui à mettre au crédit de change.brussels, une liste dominée par le sp.a qui avait renoncé à se présenter aux côtés du PS, devant l'électeur.

Fort de neuf conseillers, Ecolo-Groen a enregistré une sensible progression en pourcentage et en sièges (+2).

La liste PS tirée par Philippe Close maintient son emprise avec 27,9% des voix. Ecolo affiche pour sa part 18%. Tandis que Défi stagne à 7,03% des voix, derrière le PTB-PVDA qui pointe à près de 11,1%, soit quelques dixièmes de points devant le CDH. La N-VA ne dépasse pas 3,55%. Le parti Islam a fait 1,6% et n'a donc plus aucun conseiller communal dans la Région.

Outre le gros score de la formation Ecolo, on notera le score très décevant de la liste MR/Open-VLD tirée par Alain Courtois. Sa campagne sécuritaire semble n'avoir pas convaincu les électeurs. Les libéraux bruxellois n'obtiennent que 14,1% des voix. Soit à peine au-dessus du PTB/PVDA.



Anderlecht

Fin du suspense à Anderlecht: Eric Tomas (PS) reste bourgmestre avec une majorité PS-Ecolo-Défi. Le MR est renvoyé dans l'opposition et ce malgré les 4.729 voix de Gaëtan Van Goidsenhoven, échevin sortant, qui réalise pourtant le meilleur score en termes de voix de préférence à Anderlecht. "Nous l'avons toujours dit: nous souhaitions une majorité progressiste et la plus large possible. Défi s'est montré tout de suite intéressé. Et nous avons discuté avec Ecolo durant une partie de la nuit. Là, c'est fait, sous réserve d'accord des assemblées locales. Je reste le bourgmestre d'Anderlecht", nous a confirmé Eric Tomas, bourgmestre d'Anderlecht.

Pour rappel, le PS termine en tête à Anderlecht avec 29,73 % des voix (16 sièges), tandis que le MR de l'ancien bourgmestre Gaëtan Van Goidsenhoven est distancé par les socialistes avec 22,53 %. Ecolo-Groen est troisième avec 15,52 %, légèrement devant le PTB qui réalise un excellent score avec 14,61 % des voix (sept sièges), et qui fait une entrée fracassante au PTB.

Défi, emmené par Alain Kestemont, obtient de son côté 7,59%.


Molenbeek-Saint-Jean

C’est un petit séisme qui s’est abattu dimanche à Molenbeek. Après six ans de majorité, la bourgmestre Françoise Schepmans n’a pas réussi à convaincre les électeurs et c’est la fille de l’ancien bourgmestre Catherine Moureaux qui a l’a emporté à la tête de la liste socialiste

Voici les résultats : CDH (8,39%, 3 sièges); Ecolo-Samen (8,18%, 3 sièges); Défi (4,76%, 1 siège); PS-SPA (31,34%, 17 sièges); N-VA (3,38%, 1 siège); PTB-PVDA (13,61%, 7 sièges); Liste du Bourgmestre de Françoise Schepmans (23,96%, 13 sièges).

"Nous sommes premiers largement en tête", avait réagi auparavant Catherine Moureaux. "On dirait bien que c'est la majorité sortante qui perd des voix".

Avec un score dépassant les 13%, le PTB-PVDA pourrait être la clé pour former une coalition à Molenbeek, en tout cas la "majorité progressiste" que souhaite Catherine Moureaux.

Dirk De Blok, tête de liste du PTB a réagi de la sorte : "Ce soir, on va fêter et demain, on évaluera cela à tête reposée. C'est un signal clair des électeurs, contre les loyers qui augmentent et pour le soutien scolaire gratuit. C'est avant tout cela ce qu'on veut réaliser".

Mais rien n'empêche une coalition PS-MR, si Catherine Moureaux et Françoise Schepmans parviennent à s'entendre.

Mme Schepmans avait siégé avant 2012 dans une majorité avec Philippe Moureaux.

Le parti Islam (1,8%) n'a pour sa part aucun élu.



Ixelles

Les listes Ecolo-Groen et PS-sp.a d'Ixelles ont signé lundi, peu avant 4h du matin, un accord qui les engage à constituer la majorité de la commune bruxelloise d'Ixelles, a indiqué le futur bourgmestre écologiste, Christos Doulkeridis, interrogé par Belga.

Dès le début de la soirée électorale, celui-ci avait fait part de sa préférence pour une majorité progressiste, comme il l'avait exprimé, à plusieurs reprises, durant la campagne.

Crédité de 16 sièges (+5), Ecolo-Groen est sorti vainqueur du scrutin dans cette commune de la première couronne de Bruxelles, devant la Liste de la Bourgmestre libérale sortante, Dominique Dufourny (12 sièges; -3). Loin devant les formations restantes (DéFI, cdH, et PTB) fortes, chacune de deux sièges, le PS, qui était dans la majorité sortante a hérité de 9 sièges (+1).

La nouvelle majorité écolo-socialiste disposera de 25 sièges (sur 43).


Saint-Gilles

Charles Picqué (PS) perd la majorité absolue, malgré un score confortable. Le PS enregistre environ 36,6% des voix, contre 43,5 % en 2012. Son avance reste confortable sur Ecolo-Groen qui, avec 28,1% des voix, grimpe de 7,1 points de pour cent. Le PTB progresse également et devient la troisième force politique de la commune avec 13% des suffrages (3,8% en 2012). Les libéraux, partenaires de la majorité sortante, font la mauvaise opération, le MR ne pointant plus qu'à 9% contre 14,9% il y a six ans. Le cdH qui était à 8% en 2012 descend à 3,7%.

Des négociations vont s'ouvrir entre la Liste du Bourgmestre Charles Piqué et Ecolo.


Uccle

Le parti libéral emmené par Boris Dilliès termine en tête dans ce bastion historique du MR avec 32,51 % des votes, décrochant ainsi 16 sièges. C'est toutefois nettement moins que les 47,3 % des voix obtenus en 2012. Ecolo, emmené par Thibaud Wyngaard (26,8 %), cartonne avec une hausse de 10 %. Les Verts décrochent ainsi 13 sièges.

Défi (13,28 %) est troisième. La liste dissidente Uccle, en avant ! emmenée par Marc Cools obtient, elle, 9,44 % (3 sièges).

Boris Dilliès conserve donc sa place de bourgmestre et a scellé une alliance avec Ecolo et CDH. Défi est donc éjecté.


Woluwe-Saint-Pierre

C'est la Liste du Bourgmestre menée par Benoît Cerexhe (CDH) qui finit premier des scrutins, avec 31,72% des voix. Le MR, deuxième parti, a obtenu 30,83% des votes, soit moins d'un pour cent en moins que la Liste du Bourgmestre. Ecolo-Groen reste le troisième parti avec 20,64%.

Le bourgmestre conserve donc son écharpe et reconduit une majorité avec Ecolo et Défi, avec un rapport de force différent cette fois, puisqu'Ecolo gagne trois sièges de plus qu'en 2012. Défi, qui obtient 11,40% des voix, perd lui un conseiller.

Enfin, le PS mené par Cécile Vainsel obtient 5,4% des voix, et conserve son unique siège.


Woluwe-Saint-Lambert

C'est une nouvelle fois une majorité absolue pour Olivier Maingain (Défi), qui a emmené la Liste du Bourgmestre lors de cette campagne. Avec 59,35% des voix, la LB obtient 25 sièges, et annonce un très probable renouvellement de la majorité sortante : LB - CDH. Pourtant, la deuxième place est occupée par Ecolo-Groen qui l'obtient haut la main avec un score qui s'élève à 16,79% (soit 6 sièges). Le MR, recule quelque peu puisqu'il perd deux sièges, et obtient 11,12% des voix, suivi pas la liste humaniste WolHu (7,55%). Le PS, lui, n'aura pas de siège et récolte 4,41% des voix. Enfin, la liste DEMOS finit dernière en lice avec 0,77%.

Si les chiffres annoncent un tout autre schéma, Olivier Maingain pense tout de même reconduire une majorité avec les humanistes, a-t-il annoncé ce soir.


Watermael-Boitsfort

Le combat entre Martine Payfa (Défi) et Olivier Deleuze (Ecolo) a tourné à l'avantage de l'écologiste. Ecolo-Groen a en effet obtenu 34,57 % des suffrages (douze sièges) contre 22,2 % pour Défi (sept sièges). La liste MR-Gestion Municipale emmenée par David Leisterh constitue la troisième force politique (19,88%) devant le PS-SPA de Martin Casier (10,83 %).

Coup dur, en revanche, pour le groupe Générations Humanistes qui n'obtient que 6,10 % des suffrages.


Schaerbeek

À Schaerbeek, la Liste du Bourgmestre menée par Bernard Clerfayt (Défi) finit première du scrutin, avec 31,97%. Ecolo-Groen obtient 19,39% des voix, suivie de près par le PS qui en récolte 18,09%. Le CDH qui faisait partie de la majorité obtient 7,22% des votes.

Les deux premiers partis qui avaient annoncés un accord pré-électoral restent sur leur position : la Liste du Bourgmestre et Ecolo-Groen mèneront une majorité ensemble. "On s'était dit qu'à partir de 26 sièges, ça devenait légitime de mener une majorité à deux", explique le cabinet de Vincent Vanhalewijn qui a emmené les verts lors de cette campagne. "Le CDH s'est maintenu, donc c'est pas plus mal pour eux, mais on reste sur ce qu'on avait annoncé avant les élections."



Etterbeek

C'est sans surprise qu'on constate que la liste emmenée par le bourgmestre Vincent De Wolf (MR) remporte la première place haut la main, avec 41,46% des voix (soit 16 sièges). En deuxième place, Ecolo-Groen, qui récolte 27,84% des votes, et dont le score promet une nouvelle place dans la future majorité.

Un peu plus loin derrière, la troisième place est occupée par le PS-Sp.a (12,39%), suivi par Défi (9,07%) et Alternative CDH (7,71%). Enfin, la liste Volt België-Belgique a récolté 1,53% des voix.

Il est intéressant de noter que, dans cette commune, il n'y a que les verts qui ont connu une progression du nombre de voix récoltées. Ils ont gagné cinq sièges supplémentaires alors que la Liste du Bourgmestre de Vicent de Wolf n'en a gagné qu'un.


Saint-Josse

Après une campagne particulièrement délétère, l'électeur a tranché : Emir Kir renforce le score du PS et passe de 44% à 47%. Avec 17 sièges (+1 par rapport à 2012) sur 29, il obtient donc la majorité absolue, au grand dam de l’opposition, qui tablait sur une majorité alternative. 

La section PS de Saint-Josse-Ten-Noode a décidé de ne pas ouvrir à un partenaire extérieur la majorité absolue dont dispose la Liste du Bourgmestre au conseil communal à l'issue du scrutin de dimanche, a indiqué lundi le bourgmestre socialiste Emir Kir. Celui-ci se prépare à se succéder à lui-même aux commandes de la commune.

En progression sensible, la liste Ecolo-Groen a décroché neuf sièges (+4), loin devant le MR-Open Vld (deux sièges) et la liste cdH+indépendant (un siège; -4).


Berchem Sainte-Agathe

Sans surprise, la Liste du Bourgmestre de Joël Riguelle arrive en tête des voix dans la commune de Berchem-Sainte-Agathe avec 25,96% des voix. Un score un peu décevant puisque la Liste du Bourgmestre perd deux sièges et passe de 10 à 8.

Joël Riguelle est talonné par l'Open MR qui obtient 22,58% des voix et gagne par la même occasion un siège. Mais l'entente n'est plus au beau fixe entre ces partenaires de l'ancienne majorité qui ont travaillé ensemble pendant 12 ans.

À Berchem, c'est le PS qui fait donc pencher la balance. Avec 18,25% des voix de préférences, les socialistes ont décroché 5 sièges.

Suivent Ecolo-Groen (14,73%) et Défi (9,7%). La N-VA et le Vlaams Belang ferment la course avec respectivement 6,74% et 2,04%.

A la suite de ces résultats, les formations Liste du Bourgmestre Riguelle - PS-Spa+ - Ecolo/Groen ont donc conclu un accord de législature.


Auderghem

À Auderghem, le règne Gosuin s'est maintenu. Sa liste a obtenu 47,64% des voix, il devrait donc garder sa majorité absolue en termes de sièges. Les Verts ont aussi fait de très bons résultats puisqu'ils arrivent en deuxième position avec 22,68%, ils gagneraient donc quatre sièges.

Suivent le MR-Open VLD avec 9,47%, le PS avec 6,79% et la liste citoyenne 1160 avec 5,31%.

Samen, le N-VA et le PP ferment la marche avec respectivement 3,64%, 2,27% et 2,19%.


Ganshoren

Les listes ProGanshoren (9 sièges), Liste du Bourgmestre (MR, NDLR) (5 sièges) et Défi (2 sièges) ont scellé dimanche soir un accord les engageant à constituer la future majorité de la commune de Ganshoren, au nord-ouest de la capitale. Pierre Kompany (ProGanshoren), premier score de la commune (1.327 voix), sera présenté à la fonction de bourgmestre de la commune.

Conformément à un accord pré-électoral, M. Kompany cédera le témoin à Jean-Paul Van Laethem à mi-mandat, ont annoncé les partenaires dans un communiqué commun. Le futur bourgmestre sera entouré dans le prochain collège par Stéphane Obeid (LB - MR), futur premier échevin, Jean-Paul Van Laethem (ProGanshoren), Gregory Rase (DéFI), Marina Dehing Van Den Broeck (échevine néerlandophone-ProGanshoren), Sabrina Baraka (LB), Quentin Paelinck, (ProGanshoren) et Magali Cornelissen (LB).

Les listes signataires proposeront par ailleurs Chantal De Saeger à la présidence du CPAS.

Pierre Kompany s'est dit heureux de "pouvoir apaiser, avec deux partenaires politiques, le climat politique que les habitants de la commune ont connu".


Koekelberg

Coup de tonnerre à Koekelberg. Alors qu'on pensait la dynastie Pivin indéboulonnable après près de 40 ans de règne de Jacques et Philippe Pivin, on apprend qu'Ahmed Laaouej a réussi un coup de maître en négociant avec Ecolo et Alternative Humaniste.

En début de soirée, la perte de la majorité absolue de Philippe Pivin ne laissait présager rien de bon mais c'est le bon score d'Ecolo et la perte de vitesse générale du MR dans la Région bruxelloise qui a fait pencher la balance.

Bien que la liste du Bourgmestre est arrivée en tête avec pas moins de 38,79% des voix des électeurs, cela n'a pas été suffisant. Il n'a décroché que 12 siège sur 27 ce qui laissait toute l'opportunité à ses adversaires de se réunir pour éjecter les libéraux dans l'opposition, et c'est ce qu'il s'est passé.

Ahmed Laaouej (PS) devient ainsi bourgmestre. Avec 30,6% des votes, il a réussi à décrocher 9 sièges.


Forest

Une courte majorité Ecolo, MR et cdH de 19 sièges sur 37 s'est dégagée, au milieu de la nuit, à Forest, à l'issue de plusieurs heures de tractations. Les négociations ont impliqué, à des moments et des degrés divers, la plupart des composantes démocratiques de l'échiquier politique local reconfiguré par les élections de dimanche. C'est la tête de liste d'Ecolo-Groen, Stéphane Roberti, qui sera proposée à la fonction de bourgmestre.

Ecolo-Groen est sorti vainqueur du scrutin, fort de 25,3 % et de 11 sièges. Il précède de peu la Liste du Bourgmestre sortant, Marc-Jean Ghyssels (PS) (10 sièges; 24,7% des voix), renvoyé dans l'opposition. DéFI, en léger progrès (4 sièges; +1), a subi le même sort, après avoir été, un temps approché pour faire partie de la majorité, a-t-on appris.

Le MR (6 sièges; -4) et le cdH (2 sièges; -1) seront donc les autres composantes d'une majorité qui "se dégage pour une nouvelle dynamique et encore plus d'ambitions", a indiqué Stéphane Roberti, au nom de la nouvelle majorité.

Les jeunes chefs de file du MR, Cédric Pierre De Permentier et du cdH Laurent Hacken se sont quant à eux "réjouis de ce nouvel élan".

L'accord de majorité sera présenté au cours de la semaine. Il intègrera notamment deux priorités: "plus de qualité de vie dans un cadre urbain sain et apaisé et une démocratie participative renforcée", a indiqué Stéphane Roberti, se faisant le porte-parole de la nouvelle majorité.


Evere

C'est une fois de plus la liste du Bourgmestre Rudi Vervoort (PS) qui a raflé une grosse partie des voix. Avec un score 37,68%, la liste conserve ses 16 sièges et le pouvoir de décider avec qui ils mèneront la danse pour ces six prochaines années. Si rien n'est encore annoncé officiellement, Rudi Vervoort a annoncé qu'il reconduirait plus que probablement une majorité avec Défi, comme lors de cette dernière législature. Ce dernier a obtenu 12,24% des voix, et restent constant avec ses 4 sièges. Comme dans beaucoup d'autres communes, Ecolo-Groen occupe la deuxième place avec 16,85%, et gagne trois sièges de plus qu'en 2012. Ensuite les verts sont suivis de près par le MR qui récolte 16,37% des voix.

Les Humanistes Everois perdent deux sièges (6,05%) et se situent devant la N-VA (4,80%), le Parti Populaire (3,66%) et le parti Nation (2,35%).


Jette

La Liste du Bourgmestre de Jette, Hervé Doyen, a progressé de près de 10% en six ans pour rafler 37,8% des votes et 16 sièges (+4) sur 37 au conseil communal, à l'issue du scrutin de dimanche. Ecolo-Groen (7 sièges) a doublé le PS-sp.a et MR (5 sièges) pour la deuxième place avec 17,5% contre 11,1% en 2012. Les socialistes (PS-sp.a) (6 sièges) sortent fortement affaiblis de ce scrutin, à 15,6%, contre 24,4% lors des précédentes communales. Le MR (5 sièges) est stable à 13%.


>>> Notre dossier: Communales 2018: quel bilan pour les partis ?