Politique belge

Le parlement flamand n'a reçu aucune demande du leader catalan Carles Puigdemont, en fuite en Belgique, pour héberger dans son bâtiment à Bruxelles la prestation de serment de ce dernier à la tête du gouvernement de Catalogne. 

M. Puigdemont n'a fait aucune demande, il n'en aurait d'ailleurs pas eu l'intention et il n'est pas question non plus d'une quelconque invitation de l'un des groupes du parlement flamand, selon une source.

L'agence de presse espagnole EFE avait indiqué ce week-end que M. Puigdemont avait contacté la N-VA pour disposer du parlement flamand afin d'y prononcer son discours d'investiture mardi prochain.

Depuis, la Cour constitutionnelle espagnole a bloqué l'investiture du leader catalan, indiquant qu'il devait se présenter en personne au parlement catalan, qui procède à cette investiture, muni d'une autorisation judiciaire préalable.

Dimanche, le président de la N-VA Bart De Wever avait réfuté l'existence de négociations entre son parti et M. Puigdemont sur l'éventualité d'un discours d'investiture au parlement flamand, mais il avait renvoyé une telle décision à une réunion lundi du Bureau de l'assemblée flamande.