Politique belge

Philippe Buelen, le directeur de cabinet du vice-président du gouvernement wallon Maxime Prévot (cdH), a démissionné de la plupart de ses mandats rémunérés, indique mardi L'Echo, où l'intéressé dénonce un "bashing" ambiant à la suite du scandale Publifin.

M. Buelen reste nommé à la Sogepa (bras financier de la Région wallonne pour la santé des entreprises) et détaché auprès du cabinet du ministre Prévot, ainsi qu'administrateur du groupe privé Circus, à titre bénévole.

Il a "demandé ce week-end à son ministre" d'être déchargé de ses mandats auprès de la Sofico (bras financier de la Région wallonne pour les grands chantiers), de la Société régionale d'Investissement de Wallonie Immobilier, de la Sowalfin (financement des PME) et de New Win, filiale du groupe Nethys (Publifin), selon L'Echo.

"On faisait des amalgames et on mettait l'intégrité de Philippe Buelen en cause (...) pour essayer de me nuire", a dénoncé M. Prévot, rappelant que tous ces mandats étaient publiés.

Une accumulation de rémunérations

Selon L'Echo, en plus de son salaire en tant que directeur du cabinet Prévot, Philippe Buelen gagnait 1.200 euros par an à la Sofico, 25.000 euros à la Sowalfin, 5.000 euros à la SRIW et 12.000 euros chez New Win, ainsi que 25.000 euros chez Circus.

A la Sogepa, il gagnerait 306.000 euros par an. L'intéressé ne confirme pas ce montant qui, dit-il, relève de sa vie privée. Il demande "qu'on arrête ce bashing, qu'on nous laisse travailler".