Politique belge

Le président de la N-VA, Bart De Wever, veut faire des économies sur les pensions des hauts fonctionnaires et des magistrats, indique-t-il dans un entretien que publiera "De Tijd" samedi. Le dirigeant du parti nationaliste rappelle le vote mercredi au parlement flamand d'une révision du régime de pension des parlementaires, dans le sillage de la réforme des pensions des fonctionnaires menée sous cette législature.

"Les magistrats et certains autres fonctionnaires ont un système comparable, et nous devons faire quelque chose là aussi", estime-t-il.

M. De Wever répète que de nouvelles économies devront être réalisées dans la sécurité sociale. "Il faut certainement trouver encore 6 milliards d'euros pour mettre le budget en équilibre et, inévitablement, il faudra aller voir dans la sécurité sociale", a-t-il affirmé.

A ses yeux, il n'y a pas d'autre solution: les économies sont difficiles à envisager dans les autres départements et de nouveaux impôts sont exclus, sinon "on finira par ressembler à l'Union soviétique".

L'important, c'est également de mettre davantage de gens au travail, estime-t-il. "La plupart des allocations ne sont peut-être pas très élevées mais beaucoup de gens en reçoivent une. Si l'on ne remédie pas à cette maladie belge, on ne sortira pas des misères".

Le président de la N-VA est également interrogé dans l'Echo. Il y salue le travail du Premier ministre Charles Michel qui doit mener une équipe régulièrement secouée par des tensions internes.

"Charles Michel fait un bon travail, il est leader d'une équipe 'compliquée', disons. On lui rend la vie parfois difficile, les partis flamands. Il fait ce qu'il peut", déclare-t-il.