Politique belge Le parti ira de préférence aux communales sur des listes d’union francophone.

Défi a lancé dimanche sa campagne pour les communales dans la périphérie bruxelloise. Pour Olivier Maingain et ses amis, il s’imposait de le faire à Linkebeek où, à deux reprises depuis 2012, la population locale n’a pas pu voir l’écharpe maïorale ceinte par celui qui avait le plus ses faveurs. Qu’à cela ne tienne, le combat se poursuivra de plus belle pour les militants amarantes dans les six communes à facilités et dans plusieurs autres où habitent d’importantes minorités francophones comme Zaventem, Overijse, Beersel, Dilbeek, Leeuw-Saint-Pierre, etc. Plus que jamais, Défi entend y préserver, voire y renforcer, les droits des francophones. Pour ce faire, le parti avance près de 160 propositions.

(...)