Politique belge

On le savait en délicatesse avec la direction de son parti. Hugues Lannoy, président wallon de Défi, devait en fait, mercredi soir, être écarté au profit de Jonathan Martin, chef de file de la province du Luxembourg. 

"Le comité permanent de Défi Wallonie doit s’organiser pour faire sans Hugues Lannoy", confiait une source interne, confirmant une information du groupe Sudpresse. La décision fut prise dès le mois d’août. Sont reprochées à Hugues Lannoy certaines prises de position et des absences lors des activités du parti. Plus encore sans doute, un manque de visibilité au sud du pays. 

Contacté par "La Libre", Hugues Lannoy évoque quant à lui "un travail de sape" ainsi que des querelles de personnes à l’intérieur de la branche wallonne de Défi. "Je comprends Olivier Maingain qui n’a pas d’autre choix que Jonathan Martin, ajoute-t-il. Certes les résultats ne sont pas là mais la direction du parti ne nous a jamais donné les moyens pour assurer la promotion du parti en Wallonie."