Politique belge Le ministre-Président francophone Rudy Demotte (PS) répond aux critiques et trouve le Pacte d’excellence une très bonne idée

Pacte d’excellence en danger, montée en puissance des régionalismes bruxellois, wallon et flamand, avenir des cours religion, nouvelles grilles horaires, relations avec le CDH ou encore appels à la droitisation au sein du MR : le ministre-Président du gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte (PS) donne son avis sur les dossiers mis sur la table par la DH. Alors que de plus en plus de critiques sur le Pacte se font entendre, le socialiste défend celui-ci. "Derrière l’enseignement francophone, l’espoir est très fort", insiste l’élu.

On entend que le Pacte d’excellence est en danger. Votre gouvernement bloque entre autres sur l’autonomisation du réseau de la FWB.

"Le gouvernement a déjà pu observer des notes juridiques. On a décidé de mettre sur pied des groupes de travail qui approfondissent les matières. Sur tous les dossiers, les choses évoluent favorablement. Tout le débat sur l’inspection se fait aussi. On vient encore d’arrondir plusieurs angles."

Cette autonomisation était prévue depuis longtemps. Ce groupe de travail n’est-il pas un aveu d’une impossibilité à arbitrer ?

(...)