Politique belge Il est amusant de constater que certains nationalistes flamands, lorsqu’ils sont à l’étranger, retrouvent soudainement leur âme belge. L’extrême droite flamande n’échappe manifestement pas à ce phénomène paradoxal. C’est ce que démontrent les péripéties de deux élus du Vlaams Belang (VB) en Chine fin novembre dernier. Il s’agit d’Anke Van dermeersch, ancienne miss Belgique, députée flamande et sénatrice, et de Filip Dewinter, ancien président du VB et député fédéral.

(...)