Politique belge "Je comprends qu'il (Benoît Lutgen, ndlr) critique comme moi le PS après le scandale de Publifin, mais mettre des gouvernements cul par-dessus tête, ce n'est pas une méthode", a réagi le chef de file de DéFI au gouvernement bruxellois Didier Gosuin, après l'appel lancé par le président du cdH Benoît Lutgen au MR, à Ecolo et à DéFI pour évincer le PS des majorités gouvernementales en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles. 


"Le cdH a été un long compagnon de route du PS. Agir de la sorte, c'est une manière de se donner du poids", a commenté M. Gosuin en marge d'une conférence de presse.

Selon lui, le MR n'est pas à l'abri des critiques en matière de gouvernance dans le dossier du Kazakhgate, dans lequel l'ancien président du Sénat et désormais ex-bourgmestre d'Uccle Armand De Decker a joué un rôle de premier plan. "Je ne rentre pas dans ce genre de combine", a conclu Didier Gosuin.