Politique belge Lors d'une conférence de presse en compagnie d'Olivier Maingain et de Didier Gosuin, le politicien de Woluwe-Saint-Pierre a annoncé qu'il rejoignait les amarantes, comme candidat d'ouverture, en vue des élections de mai prochain. 

Actuel échevin des Finances dans la commune de Woluwe-Saint-Pierre, Dominique Harmel a arpenté les couloirs du parlement bruxellois durant les dix premières années d'existence de la Région bruxelloise sous la bannière du PSC. Il a également été ministre bruxellois du Transport, à la suite de la démission de feu le ministre Jean-Louis Thys, de 1994 à 1995, une période d'un an qu'il a mis a profit pour remettre de l'ordre dans les finances du département. Il a aussi été le premier à plaider pour l'aménagement d'une piste cyclable, le long de la rue de la Loi, ce qui lui valut le surnom de "Dodo le vélo".

Au début des années 2000, il a créé le parti des Chrétiens Démocrates Francophones (CDF), formation qui n'a jamais réussi dépasser le seuil électoral des 5%.

Depuis lors, Dominique Harmel a occupé la fonction de président du CPAS de Woluwe-Saint-Pierre en tant que mandataire indépendant jusqu'au dernier scrutin communal de 2012.

Se disant fidèle à ses convictions, Dominique Harmel a justifié son retour dans la bataille électorale à la Région par le sentiment d'être face à une Région qui s'essouffle et manque de projets, nombre de constats qu'il faisait à la fin des années '90 étant toujours d'actualité. A ses yeux, les FDF sont les meilleurs garants des intérêts des Bruxellois car ils sont les seuls à ne pas avoir renoncé à leurs engagements tant vis-à-vis de ceux-ci que des habitants de la périphérie.

Dominique Harmel soutiendra également son fils Nicolas, quant à lui membre des FDF. Celui-ci sera d'ailleurs neuvième sur la liste des FDF pour la Chambre.

Olivier Maingain attire donc à lui une nouvelle personnalité bruxelloise connue. Mi-janvier, François van Hoobrouck d’Aspre, bourgmestre libéral historique de la périphérie, avait annoncé rejoindre le FDF. De quoi compenser le départ de Damien Thiéry vers le MR ? Les élections du 25 mai le diront...