Politique belge

Le ministre-président wallon, Rudy Demotte, et le ministre de la Fonction publique, Jean-Marc Nollet, ont demandé à l'Inspection des Finances de leur faire un rapport sur les faits relatés lundi dans la presse à propos du secrétaire général du Service Public de Wallonie (SPW), Claude Delbeuck.

Selon les journaux du groupe Sud Presse, l'asbl de M. Delbeuck, aurait reçu près de 4 millions d'euros de subsides de la Région wallonne depuis 2000. La plupart des demandes de subsides sont passées par le service du nouveau patron du SPW, affirment les quotidiens.

Claude Delbeuck gère l'ASBL Domaine de Bérinzenne, à Spa. L'association a pour objet de protéger les nombreux hectares du domaine, de même que de jouer un rôle éducatif.

L'ASBL est financée notamment par Spadel, la société qui exploite les sources de Spa et dont le patron est un ami de M. Delbeuck. Elle reçoit par ailleurs des subsides de la Région wallonne, ce qui pourrait poser des problèmes de conflit d'intérêt présumé.

"Sans remettre en cause, à ce stade, la confiance qu'ils portent en Claude Delbeuck et afin de leur permettre d'avoir une analyse aussi impartiale que possible, le ministre-Président et le ministre de la Fonction publique ont décidé de faire application de l'arrêté du gouvernement wallon du 17 juillet 1997 relatif au contrôle administratif et budgétaire, en demandant au Corps interfédéral de l'Inspection des finances de leur faire un rapport complet sur les faits relatés", ont indiqué MM. Demotte et Nollet dans un communiqué.

La Cour des comptes a également été informée de cette démarche afin qu'elle puisse exercer conjointement son contrôle, pour autant qu'elle le souhaite, en se joignant à l'Inspection des finances en vue d'un rapport commun, ont précisé les deux ministres.