Politique belge

Le président du PS Elio Di Rupo a partagé sa coalition idéale en vue des élections communales d'octobre et des législatives de 2019: une alliance PS-Ecolo-Défi, déclare-t-il lundi dans Le Soir. Des déclarations qui ont fait réagir Olivier Maingain et Zakia Khattabi sur Twitter.

Elio Di Rupo répondrait ainsi à la volonté du MR d'exclure le PS et de reconduire les majorités actuelles (avec le cdH en Wallonie et la Suédoise au fédéral, NDLR). Lui qui ne dévoile habituellement pas ses cartes, appelle cette alliance la "coalition du progrès".

Il se détourne du cdH, à l'origine de l'exclusion du parti socialiste du gouvernement wallon à l'été 2017.

Le PTB ne fait pas non plus partie de son choix de prédilection: "Le PTB n'est malheureusement pas une solution. (...) Zakia Khattabi a eu cette image très juste: quand on l'écoute, le PTB est prêt à participer au gouvernement si un jour les éléphants ont des ailes... Autrement dit: si un jour les poules ont des dents. Ça veut dire que les voix sont perdues. Toutes celles et ceux qui voteront pour le PTB voteront indirectement pour la reconduction de la coalition MR - N-VA."

Elio Di Rupo n'a pas encore entrepris de démarches envers Ecolo et Défi, dit-il. "La parole est aux citoyens."

Interrogé la semaine passée dans "Le Soir", M. Chastel s'est prononcé en faveur d'une reconduction des alliances en Wallonie (MR-cdH) et à l'échelon fédéral (MR, N-VA, CD&V, Open Vld). En réponse, le président du PS a dit sa préférence pour des coalitions progressistes réunissant le PS, Ecolo et DéFI.

"Avant 2019, il y a 2018"

Mais du côté de Défi et d'Ecolo, le son de cloche est différent. "Je laisse à Olivier Chastel et Elio Di Rupo la responsabilité de leurs préférences personnelles d’alliances. Ce sont des positionnements qui font fi de la la volonté des électeurs. Défi n’est pas dupe de ce jeu de communication alors que l’axe PS-MR est annoncé dans nombre de communes", a rétorqué le président de Défi, Olivier Maingain, sur Twitter. 

Zakia Khattabi, la co-présidente d'Ecolo, a également réagi aux propos des présidents du parti socialiste et du parti libéral. " Avant 2019, il y a 2018. Et là les alliances qui ont produit Publifin ou le Samu social semblent manifestement privilégiées... Nous jugerons donc sur pièce", a-t-elle écrit sur le réseau social Twitter.