Politique belge

Ecolo Brabant wallon a présenté mercredi à Court-Saint-Etienne les deux listes élaborées pour les élections provinciales d'octobre prochain. 

Les 16 candidats pour le district de Nivelles sont emmenés par Thierry Meunier (Nivelles) tandis que Véronique de Brouwer (Perwez) prend la tête de la liste pour le district de Wavre, qui comprend 21 candidats. 

Les Verts, qui confirment n'être guère attachés à l'institution provinciale, ont élaboré un programme davantage focalisé sur le territoire que sur les strictes compétences provinciales. Objectif: faire du Brabant wallon une vitrine du développement durable. 

"La dernière déclaration de politique régionale évoquait à nouveau la suppression des provinces: nous sommes peut-être dans la dernière législature du format actuel. La formule n'est pas encore connue mais on arrivera à une instance nouvelle, avec une autre dynamique. Nous avons abordé le programme dans l'esprit de ce scénario, avec une vue générale sur l'ensemble du territoire plutôt que sur les compétences de l'institution", confirme Thierry Meunier.

Sur le thème "Un nouveau souffle pour le Brabant wallon", les Verts ont donc élaboré des propositions en matière de sauvegarde de la biodiversité (notamment un plan provincial de développement de la nature), de mobilité (en réclamant par exemple la réouverture de petites gares et l'augmentation de la fréquence des trains), d'urbanisme ou encore d'économie, domaine dans lequel Ecolo déplore une trop grande dépendance du Brabant wallon aux grands groupes, en particulier pharmaceutiques. 

Dans un chapitre sur l'énergie, les Verts font le pari d'une autoproduction de 100% de l'électricité du Brabant wallon à l'aide du renouvelable à l'horizon 2050. Ils misent pour cela sur la biomasse, l'éolien et le solaire, convenant qu'il faudrait multiplier par 18 la capacité totale des infrastructures actuelles pour atteindre cet objectif.

Ecolo dispose actuellement de 6 sièges sur 37 au conseil provincial du Brabant wallon, et siège dans l'opposition face à une majorité MR-PS.