Politique belge

A Crainhem, le cdH, le CD&V, l'Open Vld, Ecolo-Groen et les Libéraux Démocrates de Kraainem (LDK) - une dissidence du MR - ont constitué un cartel en prévision des élections communales du 14 octobre prochain. Une situation "historique" qui offre aux francophones et aux néerlandophones l'occasion de gouverner ensemble, ce qui n'est plus arrivé depuis la fin de 2006, ont-indiqué ses chefs de file vendredi. 

La liste est tirée par Dorothée Cardon de Lichtbuer (cdH), bourgmestre de la commune à facilités depuis 2006. Olivier Joris (LDK), l'actuel échevin de la Mobilité, occupe la seconde place, devant Carine Pin (Open Vld). Les conseillers communaux Guillaume van Wintersdorff (cdH), Luc Timmermans (CD&V) et Isabelle Rodriguez (Ecolo) figurent aux places suivantes.

A l'heure actuelle, Crainhem est dirigée par la liste francophone UNION, qui dispose de 16 sièges sur 23. La liste bilingue Kraainem en compte 4 et la liste flamande Open, 3.

La Liste de la Bourgmestre avait initialement un accord avec le MR mais celui-ci a décidé par la suite de faire liste commune avec DéFI. Quelques membres du MR, comme Olivier Joris et Roland Van De Plas, ont alors constitué la formation dissidente LDK et décidé de continuer à soutenir la Liste de la Bourgmestre.

Le 14 octobre, le cartel, qui a pour priorités la sécurité, l'environnement, la mobilité et le social, devra affronter la liste MR-DéFi, la N-VA et Kraainem Unie.