Politique belge

Etre candidat au titre de Capitale de la Culture en 2030, instaurer une prime communale annuelle en faveur des familles monoparentales, augmenter de 15% le nombre de places publiques en crèche ou encore fermer les parcs à partir d'une certaine heure, sont quatre exemples des 450 propositions du PS à Liège en vue des élections communales du 14 octobre prochain, a indiqué lundi Willy Demeyer (PS), bourgmestre de Liège. 

Le Parti Socialiste à Liège, associé au CDH au sein du collège communal, vise la majorité absolue, soit récolter trois sièges supplémentaires. La liste, menée par le bourgmestre sortant et poussée par Jean-Claude Marcourt (ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles), compte également les membres PS sortants du collège communal.

"Notre volonté, à travers ce programme, est de construire une ville solidaire, en transition et intelligente", insiste Willy Demeyer. Le programme de son groupe s'inscrit, selon lui, non seulement dans la lignée du bilan des élus PS au collège communal mais s'inspire également des résultats du processus participatif "Réinventons Liège" mené au cours de cette législature.

La prime annuelle en faveur des familles monoparentales domiciliées à Liège s'élèverait à 50 euros par enfant âgé de moins de 18 ans. Montant qui serait porté à 75 euros par enfant pour les familles à bas revenus.

Le PS liégeois entend aussi lutter contre les logements vides en augmentant la taxe sur ces derniers dès la première année complète d'inoccupation, généraliser les zones 30 ou encore atteindre 10% de la proportion de cyclistes d'ici 2030 en multipliant les sites propres ou en posant des box vélos notamment.

Enfin, le PS liégeois réaffirme sa volonté d'augmenter la part de produits bio et/ou locaux dans les repas scolaires.