Politique belge

Si le CDH ne s'en tire pas si bien que cela dans les 19 communes bruxelloises, ce n'est pas le cas à Ganshoren où la liste ProGanshoren, menée par Pierre Kompany (père de), est arrivée en tête des sondages avec 28,34% des voix. Il décroche ainsi 9 sièges.

Comme annoncé lors du changement de majorité en janvier 2017 suite au décès d'Hervé Gillard, la liste à tendance CDH fera alliance avec la Liste du Bourgmestre emmenée par Stéphane Obeid qui a obtenu 18,09% des voix et cinq sièges.

Afin d’asseoir leur majorité, un accord a été scellé avec Défi qui a obtenu 9,14% des voix et qui rajoute deux sièges dans la balance afin d'obtenir une majorité de 16 sièges sur 27.

Michèle Carthé et sa liste Ensemble-Samen est donc définitivement renvoyée dans l'opposition avec 21,31% et six sièges.

Elle se retrouvera sur le banc avec Ecolo-Groen (16,45%) et la NVA (6,66%) qui ont obtenu respectivement quatre et un siège.

La composition du collège est connue

Avec 1.327 voix de préférence, Pierre Kompany sera donc présenté en tant que futur bourgmestre de la commune. Les autres membres du collège, dont le renouvellement sera officiel en décembre prochain, ont également été annoncé. Et sans surprise, ce sera Stéphane Obeid, tête de liste LB qui sera le premier échevin.

Il sera suivi de Jean-Paul Van Laethem (ProGanshoren), Gregory Rase (Défi), Marina Dehing Van Den Broeck (ProGanshoren), Sabrina Baraka (LB), Quentin Paelinck (ProGanshoren) et Magali Cornelissen (LB).

Il est prévu que Chantal De Saeger soit présentée en tant que présidente du CPAS lors du renouvellement du Conseil de l'Action Sociale.

Pierre Kompany s'engage également à passer le flambeau à Jean-Paul Van Laethem à la mi-mandat.