Politique belge Seul candidat à ce poste, l'ancien Premier ministre a été réélu avec 93,6% des voix.

L'ancien Premier ministre Elio Di Rupo a été réélu samedi à la présidence du PS avec 93,6% des voix, a indiqué samedi soir le parti. M. Di Rupo était seul candidat à sa succession. Elio Di Rupo, 63 ans, entame son quatrième mandat à la tête du Parti socialiste. De fin 2011 à octobre 2014, le temps de son mandat comme Premier ministre belge, il a laissé la gestion effective du parti à Thierry Giet, puis à Paul Magnette. Il a repris les pleins pouvoirs une fois que le nouveau Premier ministre, Charles Michel, a prêté serment.

Le président réélu "tient à remercier chaleureusement l'ensemble des militants pour leur soutien massif", précise le PS. "Elio Di Rupo travaillera en concertation étroite avec les militants ainsi qu'avec les progressistes de notre pays."

Il promet que le PS assumera son rôle de parti de la majorité en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi que dans l'opposition au niveau fédéral.

Le scrutin était organisé sur deux jours, vendredi et samedi, et était couplé, dans certaines fédérations, à l'élection du président régional. Laurette Onkelinx a ainsi été reconduite pour quatre ans à la tête de la fédération bruxelloise, tandis qu'Eric Massin a pris les rênes de celle de Charleroi. Un peu plus de 28% des militants PS en ordre de cotisation ont pris part au vote, "un pourcentage plus important que lors de l'élection présidentielle précédente", souligne le parti dans un communiqué.