Politique belge

Siegfried Bracke devra se contenter de la place qui lui est proposée sur la liste N-VA à Gand en vue des communales, à savoir l’avant-dernière. La proposition est à prendre ou à laisser, rapportent vendredi "De Standaard", "Het Nieuwsblad" et "Gazet van Antwerpen". 

La tête de liste pour ces élections, l’ex-secrétaire d’Etat Elke Sleurs, est prête à laisser une place au président de la Chambre mais pas une place en vue : ni la deuxième, ni la dernière où il aurait croisé le fer avec le bourgmestre sortant, Daniel Termont et qui a été accordée à la députée européenne Helga Stevens. 

M. Bracke a vu sa réputation entachée à la suite de l’affaire Telenet. Tout en étant président de la Chambre, et dès lors le mandataire politique le mieux payé du royaume, il faisait partie d’un conseil d’avis de l’opérateur télécom flamand. Il a dû laisser la tête de liste à Mme Sleurs, remplacée au gouvernement fédéral par Zuhal Demir. Le président de la Chambre et conseiller communal n’a pas encore fait connaître sa réponse mais celle-ci ne pourrait tarder. 

Mme Sleurs rencontre le président de son parti, Bart De Wever, ce jeudi. Les quotidiens évoquent le retrait de M. Bracke.