Filip Dewinter verbalisé pour détention illégale d'armes en raison d'un pepper spray

Belga Publié le - Mis à jour le

Politique belge

La police locale d'Anvers a dressé dimanche un procès verbal pour détention illégale d'armes à l'encontre de Filip Dewinter (Vlaams Belang). 

Pour la réception de Nouvel an organisée par la section anversoise du parti d'extrême-droite, le député fédéral avait annoncé vouloir distribuer des gaz poivre aux militants présents. Avec avec cette action, Filip Dewinter voulait plaider pour la légalisation des pepper spray comme moyen de défense à la suite des événements survenus à Cologne lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Filip Dewinter avait renoncé à procéder à la distribution des bombes aérosols en raison des fouilles que la police, mise au courant de l'action, aurait effectuées. Lors de la réception tenue à Hoboken, il a cependant indiqué que les militants désirant recevoir ce moyen d'autodéfense pouvaient laisser leurs coordonnées pour se faire envoyer un gaz poivre.

Il a alors "symboliquement" tendu sur scène un pepperspray à sa colistière Anke Van dermeersch.

La police a constaté les faits et a dressé un procès verbal pour détention illégale d'armes mais s'est refusée à communiquer les noms des personnes verbalisées.