Politique belge

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, a annoncé mardi avoir signé à Nouakchott un protocole d'accord avec la Mauritanie pour lutter contre l'immigration illégale.

La Mauritanie est un pays de transit pour les migrants en provenance d'Afrique de l'ouest ainsi que du Sénégal et qui tentent de gagner l'Europe via les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, ou les îles Canaries avec une courte traversée sur l'océan Atlantique, a-t-il expliqué.

"Cet accord porte sur une meilleure coopération (avec la Mauritanie sur les plans de la migration et du retour", a précisé M. Francken (N-VA) sur Twitter après avoir notamment rencontré le nouveau Premier ministre, Mohamed Salem Ould Bechir.

Il prévoit notamment un échange d'expertise et la sensibilisation de la population mauritanienne sur les conséquences du séjour illégal et du trafic des êtres humains.

Il porte aussi sur les modalités pratiques pour l'identification des migrants et leur rapatriement.

Après la Tunisie et le Maroc, la Mauritanie est le troisième pays à conclure un accord bilatéral du genre avec la Belgique.

M. Francken s'est fixé comme objectif de conclure un accord similaire avec l'Algérie.