Politique belge Décidément, le gouvernement fédéral a bien du mal à éteindre l’incendie qu’il a en quelque sorte, et à son corps défendant, allumé lui-même à propos de la réforme des pensions. Cela fait maintenant une semaine que le feu a embrasé le monde politique flamand. La température a tellement monté que l’habituel pompier de service, Charles Michel, a été appelé à la rescousse. Vendredi, le Premier ministre MR a effectué une première intervention. En usant d’une vieille technique en politique : le contre-feu. " Il y a un parti d’opposition qui sème l’angoisse dans la population", a-t-il lâché lors de la conférence de presse d’après Conseil des ministres.