Politique belge

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a plaidé samedi, lors des festivités organisées à l'occasion des 200 ans de la faculté de Droit de l'université de Gand, en faveur de la création d'une Justice flamande. Cela nécessiterait une nouvelle réforme de l'Etat, a-t-il précisé. Depuis la sixième réforme de l'Etat de 2014, de nombreuses compétences fédérales sont passées aux mains des entités fédérées. Parmi elles, on compte de nombreuses compétences judiciaires: l'aide juridique de première ligne, l'organisation et le fonctionnement des centres de justice et la surveillance électronique.

Mais M. Bourgeois souhaite pousser encore plus loin l'autonomie flamande au niveau de la justice. Il estime que la Belgique doit suivre l'exemple "normal" des autres Etats fédéraux comme le Canada, l'Allemagne ou les Etats-Unis. "Personnellement, je souhaite que la Flandre puisse avoir sa propre justice, comme dans la plupart des Etats fédéraux", affirme Geert Bourgeois.

Le ministre-président flamand estime, en effet, que le monde judiciaire belge est trop hétérogène. "La vision flamande de l'organisation et du fonctionnement de la justice est différente de celle des francophones", pointe M. Bourgeois.

Il insiste toutefois sur le fait qu'il ne souhaite pas de scission complète entre la justice fédérale et la justice des entités fédérées.