Politique belge

Un commentaire de la rédaction.

Depuis plusieurs mois, les communicants du gouvernement wallon s’arrachent les cheveux. La plupart des notes rédigées par les différents cabinets ministériels fuitent dans la presse. 

Il y a toujours eu des fuites et, espérons-le pour le métier de journaliste, il y en aura encore. Mais là, pour le gouvernement wallon, ça va trop loin. Fatigué de ce problème de fuite, le ministre Crucke (MR) a décidé de "balancer" mercredi une information concernant le plan Qualiwatt. Il avait, en effet, appris plus tôt dans la journée que son projet était à coup sûr dans un journal le lendemain alors qu’il comptait l’annoncer en conférence de presse. 

La "gorge profonde" qui sévit ici n’est sans doute pas de l’envergure de celle qui lança le watergate et entraîna la chute de Nixon, mais quand même, elle fait mal à la communication d’un gouvernement qui a peu de temps pour convaincre d’ici aux prochaines élections. On est toujours trahi par les siens.