Politique belge

A peine quelques heures après la démission de Paul Furlan, le PS a annoncé le nom du nouveau ministre wallon des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et des Infrastructures sportives. Il s'agit de Pierre-Yves Dermagne, qui était jusqu'à présent député régional wallon et Premier échevin de la commune de Rochefort. Il est âgé de 36 ans.

"Il est juriste, avocat, deux qualités essentielles. Il connait très bien les questions locales, communales en tant qu'échevin à Rochefort et membre de la commission de l'Aménagement du territoire", a souligné Elio Di Rupo, le président du PS.

Devant la presse, M. Dermagne a exprimé une "pensée émue" pour son prédécesseur a remercié M. Di Rupo pour la confiance placée en lui pour exercer cette "mission importante". "Je peux vous assurer que je vais me mettre à travailler d'arrache-pied dès ce soir", a dit le nouveau ministre à la réputation de "bûcheur".

Originaire de Rochefort dont il est le Premier échevin, ce juriste de formation et avocat a fait ses classes comme attaché parlementaire, ainsi que comme chef de cabinet adjoint du ministre Philippe Courard. Il fut aussi conseiller auprès de la ministre wallonne Eliane Tilleux. Conseiller provincial à Namur dès 2006, il était devenu député provincial en 2012.

En octobre 2015, il s'était fait remarquer en signant dans la presse - avec ses coreligionnaires Nicolas Martin et Christophe Colligon - un plaidoyer pour la régionalisation des compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ombre au tableau du futur ministre, M. Dermagne a été l'un des coauteurs de la proposition de décret de juin 2015 qui a prolongé de deux ans - jusqu'au 1er juillet 2017 - les règles internes des intercommunales gestionnaires de réseaux de distribution ou de communication. L'échéance du 1er juillet 2015 aurait mis ces intercommunales en butte avec le Code de la démocratie locale, de par l'existence des comités de secteur, ces organes qui, chez Publifin, ont permis à des mandataires locaux de toucher d'importantes rémunérations sans obligation de prester.

Pierre-Yves Dermagne ne récupère pas l'entièreté des compétences de son prédécesseur : Christophe Lacroix (déjà en charge du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative) hérite de l'Energie.

Pour rappel, Paul Furlan a été pris dans la bourrasque Publifin. Des mandataires politiques locaux de cette intercommunale ont touché des rémunérations importantes sans fournir des prestations suffisantes. Le chef de cabinet adjoint de M. Furlan, Claude Parmentier, avait d'ailleurs dû démissionner en raison de sa rémunération élevée comme administrateur à titre privé de Nethys (Publifin).