Politique belge Le destin politique du vice-Premier ministre CD&V vient de s’assombrir. Il s’est mis son parti à dos, il a perdu en crédibilité. En cause, cette polémique dans la campagne électorale pour les communales d’octobre : Aron Berger, un Juif ultra-orthodoxe qui devait être candidat sur la liste chrétienne-démocrate à Anvers, a déclaré ne pas pouvoir serrer la main à d’autres femmes que la sienne.
(...)