Politique belge

Le nombre de migrants en transit sur les parkings d'autoroute en Belgique a été ramené à zéro, a affirmé dimanche le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), sur la chaîne de télévision flamande VTM. 

Ces migrants n'ont cependant pas disparu et des contrôles supplémentaires vont donc être organisés entre autres dans les trains et les bus, a-t-il poursuivi. En début de semaine, M. Jambon avait dévoilé son plan d'action pour lutter contre les trafiquants d'êtres humains et la "migration de transit" (transmigrants). La première était une surveillance, du coucher jusqu'au lever du soleil, de cinq parkings autoroutiers par la police.

"Une septantaine de personnes ont été découvertes sur ces parkings au début de la semaine, mais plus une seule à la fin de celle-ci", a déclaré le ministre. "Je ne dis toutefois pas que le problème est résolu. Nous allons désormais augmenter les contrôles entre autres dans les trains et les bus. Notre plan d'action doit être polyvalent et concerner les différents parkings et modes de transport. Les trafiquants cherchent toujours les endroits où la résistance est moindre", a poursuivi M. Jambon.

"Les migrants ne se sont pas volatilisés, mais il n'est pas non plus nécessaire que les trafiquants passent par notre pays pour rejoindre l'Angleterre", a-t-il souligné.

Dans le courant de la semaine prochaine, la surveillance des parkings le long des autoroutes devrait être confiée à des entreprises privées.