Politique belge C'est l'homme par qui le scandale arrive. Joachim Pohlmann, porte-parole de la N-VA, aurait donné son accord à la campagne - avortée - de la N-VA sur le pacte de l'Onu pour les migrations. Une campagne diffusée mardi pendant quelques heures et qui était "digne de l'extrême droite", selon de nombreux observateurs. Et une campagne qui a rendu peut-être "inévitable" une chute du gouvernement Michel - l'avenir le dira…