Karel De Gucht invite l'Open Vld à durcir le ton face à la N-VA

Belga Publié le - Mis à jour le

Politique belge

Le commissaire européen et ancien président de l'Open Vld Karel De Gucht a invité dimanche son parti à se profiler plus clairement vis-à-vis de la N-VA et à durcir le ton à son égard. Les libéraux flamands sont "trop braves" à l'égard de la N-VA, a-t-il souligné sur le plateau du Zevende Dag (VRT).

Son parti, qui est passé dans les sondages sous la barre des 10 pc, n'adopte pas de ligne clairement libérale, ce dont profite la N-VA, selon lui. Et pourtant, fait observer Karel De Gucht, la N-VA, qui plaide pour une diminution de l'impôt, l'augmente dans les faits de 700 millions d'euros au gouvernement flamand.

"Les charges administratives ont aussi augmenté de 10 pc sous ce gouvernement flamand, alors que sous le précédent dans lequel nous siégions, elles avaient baissé d'un quart", ajoute le commissaire européen.

M. De Gucht appelle à une régénération du parti après les élections communales. D'ici là, l'Open Vld doit mettre en valeur ses réalisations, a-t-il plaidé. Karel De Gucht invite aussi le fédéral à boucler le budget 2013 au plus tôt après les communales, sous peine de "sérieux problèmes" avec l'Europe, qui attend les chiffres pour le 15 octobre.

Malgré ces prises de position sur la politique intérieure belge, l'ancien ministre des Affaires étrangères affirme ne pas vouloir revenir sur la scène politique nationale et ne se présentera d'ailleurs pas à la présidence de son parti, fin de l'année.

Publicité clickBoxBanner