Politique belge Le député Georges Gilkinet (Ecolo) demande que le titre, essentiellement honorifique, de ministre d'Etat soit retiré à l'ex-président du Sénat Armand De Decker, toujours député bruxellois MR, au vu des faits particulièrement graves qui lui sont reprochés dans les conclusions de la commission d'enquête parlementaire Kazakhgate. "Ce serait une première. Je pense que c'est faisable. Un arrêté royal peut annuler un arrêté royal précédent", a-t-il indiqué lors de l'émission Jeudi en Prime sur la RTBF. 

Le député écologiste dit également "conserver des questions" quant au rôle joué par le ministre MR Didier Reynders dans le Kazakhgate, même s'il n'a pas été épinglé par le rapport. "On ne peut pas dire comme le fait le MR qu'il est blanchi", estime-t-il. M. Gilkinet souligne notamment que Didier Reynders a agi politiquement pour que soit votée la loi de transaction pénale élargie, qu'il a eu des contacts avec des protagonistes français du Kazakhgate, même s'il dit que ces contacts portaient sur d'autres dossiers, et qu'il est proche de son "ami ucclois" Armand De Decker, avec qui il a pu évoquer le dossier. 

"Il n'y a pas de preuves, c'est la limite d'une commission d'enquête mais il subsiste des questions. L'affaire n'est pas finie", a-t-il conclu renvoyant aux enquêtes judiciaires en cours en France et en Belgique.