Kris Peeters demande "d'agir avec respect"

BELGA Publié le - Mis à jour le

Politique belge

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) a demandé mercredi aux partis de la coalition qu'il dirige "d'agir entre eux avec respect", après une nouvelle querelle de mots le week-end dernier entre le sp.a et la N-VA.

Le président du sp.a Bruno Tobback a accusé samedi la N-VA de saboter le gouvernement flamand en critiquant la réforme de l'enseignement du ministre socialiste Pascal Smet. Le président de la N-VA Bart De Wever lui a répondu qu'il jugeait déloyale l'attitude des socialistes au sein du gouvernement.

Kris Peeters, qui n'avait pas souhaité réagir dans un premier temps, a été contraint de le faire au parlement flamand, où il a été interpellé. Il a souligné que les propos évoqués avaient été prononcés par des présidents de parti, qui ne font pas partie personnellement du gouvernement. Il en va dès lors de leur liberté d'expression, a-t-il soutenu.

Dans la foulée, Kris Peeters en a appelé au respect de l'accord de gouvernement - "et certainement de la part de ceux qui l'ont co-écrit" - ainsi qu'au "respect entre partis de la majorité".

Les partis d'opposition (Open Vld, Groen, LDD et Vlaams Belang) ne se sont pas satisfaits de cette réponse, demandant à M. Peeters de reconnaître ouvertement les problèmes au sein de sa majorité.

Publicité clickBoxBanner