Kris Peeters: "L'avenir de la Flandre reste au sein de la Belgique"

Belga Publié le - Mis à jour le

Politique belge

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) estime que les élections de 2014 ne doivent pas mener à une septième réforme de l'Etat. La priorité est à la mise en œuvre de la sixième, a-t-il souligné dimanche sur le plateau du Zevende Dag (VRT). L'avenir de la Flandre reste au sein de la Belgique, a-t-il assuré.

La N-VA a réaffirmé ces derniers jours sa volonté de faire du confédéralisme l'enjeu des élections de 2014, comme une étape actuellement réalisable avant le séparatisme. Le président de la N-VA Bart De Wever a répété cette volonté samedi soir dans son discours de Nouvel An.

Kris Peeters s'est distancié dimanche de son partenaire de coalition au sein du gouvernement flamand. La sixième réforme de l’État, conclue il y a près d'un an, doit avant tout être mise en oeuvre et les entités fédérées doivent déterminer comment accueillir les compétences transférées, selon le chef du gouvernement flamand.

"Il ne suffit pas de planter un drapeau dans un sol. Pour des étapes plus avancées, il faudrait un nouvel accord de tous les partis", a-t-il relevé. Kris Peeters n'exclut pas une septième réforme de l’État, mais "dans la mesure où elle accroît l'efficacité et au sein d'un cadre belge".

Publicité clickBoxBanner