Politique belge

L’échevin schaerbeekois en charge de l’enfance, de la jeunesse et des sports, Sait Köse (DéFi), pourrait ne plus être candidat aux futures élections communales . Sait Köse a été inculpé au terme d’une instruction judiciaire ouverte à son encontre en novembre 2015, selon les informations du quotidien La Capitale.

En 2017, il avait déjà été épinglé pour avoir perçu 8000 euros de jetons de présence pour sa présidence de la piscine de la commune. Il était également au centre d'une instruction judiciaire depuis 2015. Aujourd’hui, il est inculpé en mai pour quatre raisons : faux et usage de faux, non-aveux de faillite, détournement d’actifs et non collaboration avec curateur.

Il figure pourtant sur la liste du bourgmestre, emmenée par Bernard Clerfayt (DéFi), et occupe la troisième position. Son président de parti Olivier Maigain avait déjà annoncé à plusieurs reprises que les mandataires politiques inculpés n’avaient pas leur place au sein du mouvement. 

L'homme a d’ailleurs demandé son retrait de la liste du Bourgmestre: ”Bernard Clerfayt doit prendre ses dispositions en conséquence si (cette inculpation) est confirmée. Il est clair que chez nous c’est exclu qu’on puisse rester dans nos rangs quand on a une telle inculpation. Notre règle est stricte“.

Le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt a déclaré que cette affaire relevait de l’ordre de la sphère privée. Sait Köse, toujours présumé innocent pour l’instant, “ne trouve pas normal que cela sorte juste maintenant, à quelques mois des élections alors que ça fait quand même des années que ça dure“, peut-on lire dans La Capitale.