Politique belge

Après la fixation de la frontière linguistique, les réformes successives de l’État et la scission de l’arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde, on aurait pu penser que la Flandre ferait montre d’une ouverture d’esprit à l’égard des non-néerlandophones qui vivent, pour diverses raisons, autour de Bruxelles. Des francophones et beaucoup d’Européens qui travaillent pour l’Union européenne. On en est loin.


(...)