Politique belge

La Belgique entend inviter l'Europe à diminuer les émissions CO2 de "plus de 40%" d'ici 2030, selon une position de consensus qui émerge entre partis de la majorité. 

Une première version de recommandations prévoyait encore un objectif de 55% mais ce cap a été rejeté par la N-VA et l'Open Vld. La Belgique est sur le point d'adopter une position plus réaliste qu'ambitieuse. La commission interparlementaire climat se réunit lundi. Les représentants des différents parlements du pays siègent depuis des semaines afin de dégager un consensus dans la perspective de la prochaine conférence sur le climat qui aura lieu en Pologne. Il s'agira de renforcer les efforts prévus par l'accord de Paris, faute de quoi il ne pourra pas être possible de limiter le réchauffement climatique mondial à 2 degrés.

La Belgique était déjà en retard pour le dépôt de ses recommandations en matière d'efficacité énergétique et de renouvelable. L'Europe s'est engagée la semaine dernière à diminuer sa consommation d'énergie de 32,5% d'ici 2030 et de faire monter la part de renouvelable à 32%.