Politique belge

Dans un communiqué publié mercredi, les Fédérations des CPAS de Wallonie et de Bruxelles ont pris connaissance de la réforme des allocations de chômage annoncée il y a quelques jours par le gouvernement fédéral.

Celle-ci prévoit une augmentation des allocations au cours de la première période d’inactivité et un renforcement de la dégressivité pendant les périodes ultérieures.

Cette réforme annoncée des allocations de chômage inquiète les CPAS, dans son volet "dégressivité". Les CPAS réclamant la neutralité budgétaire de l’opération car ils craignent qu’elle ait un impact sur les CPAS.

Moins de chômeurs, plus d’allocataires

Pour rappel, alors qu’une diminution de 180 000 chômeurs complets indemnisés au cours des cinq dernières années en Belgique (soit 27 %) a été observée, le nombre de personnes aidées par les CPAS a, quant à lui, augmenté de 33 000 sur la même période (soit 27 %).

Les Fédérations des CPAS souhaitent dès lors la concertation sur ce dossier, et dans l’entretemps, des clarifications sur le mécanisme de dégressivité envisagé.