Politique belge

Débutant à 13h ce mardi, le conseil du MR a validé la piste d'un gouvernement "suédois" MR/N-VA/CD&V/Open VLD. Le président Charles Michel explique son choix à ses troupes dans un mail qui vient d'être envoyé. Le voici.

Chers amis,

Le MR prend ses responsabilités. Conformément à nos engagements, le Conseil du MR vient de décider d'engager les négociations pour la formation d'un gouvernement fédéral qui se mobilise sur les enjeux économiques et sociaux en dialogue avec les partenaires sociaux et exécute loyalement la sixième réforme de l'Etat.

Cette étape vient confirmer la victoire électorale qu'ensemble nous avons obtenue le 25 mai dernier. Près de 700.000 électeurs nous ont fait confiance, augmentant notre représentation parlementaire à tous les niveaux de pouvoir. Nous sommes le seul parti francophone à avoir reçu un tel soutien. Je tiens, une nouvelle fois, à vous en remercier.

Au cours de la mission d'information que le Roi m'a confiée, j'ai testé plusieurs hypothèses. Certaines présentaient le risque énorme de ramener des difficultés communautaires. Je les ai donc écartées, fidèle aux engagements pris par notre mouvement. Au terme de la mission d'information, nous sommes en mesure d'entamer les négociations sur le programme du gouvernement avec trois autres formations politiques, CD&V, NV-A et Open VLD.

Nous restons fidèles à nos engagements:
- Nous allons moderniser et dynamiser le marché de l'emploi;
- Par un dialogue avec les partenaires sociaux et une concertation sociale réactivée, nous allons consolider la protection sociale dans notre pays et garantir le succès des réformes projetées;
- Nous allons poursuivre l'assainissement budgétaire;
- Nous allons, une nouvelle fois, garantir la stabilité institutionnelle, politique et socio-économique de la Belgique;
- Nous allons mettre en œuvre les bonnes pratiques qui assurent la prospérité;
- Nous allons assurer la bonne gestion de la justice et de la police en vue de garantir la nécessaire sécurité des citoyens.

Chers amis,

Dans cette négociation, nous ne nous lançons pas dans une nouvelle aventure institutionnelle. La précipitation du PS et du CDH à s'engager ensemble à Bruxelles et en Wallonie a été un choix lourd de conséquences, créant un climat pré séparatiste. Nous l'avons dénoncé avec force.

Par notre attitude, nous avons réussi à rétablir un climat et une confiance écartant ces dangers. Les quatre partis partagent la volonté de créer les conditions visant à soutenir le développement économique et à garantir les protections sociales, tout en exécutant loyalement la sixième réforme de l'Etat.

Nous entamons ces négociations avec confiance, détermination, vigilance et volontarisme. Nous sommes et serons les défenseurs intègres des intérêts des francophones. Nous contribuerons à la relance économique et sociale afin de garantir le financement de la sécurité sociale et des pensions.

Je vous remercie pour votre confiance.
Vous pouvez compter sur nous.

Charles Michel