Politique belge

L’image qu’une formation politique tente de se construire est souvent rattrapée par la réalité, forcément moins conciliante. A ce sujet, l’actualité ne projette pas une lumière très favorable sur la N-VA et certains de ses élus : Siegfried Bracke, le président très bien rémunéré de la Chambre des Représentants, était en outre payé par la société de télécommunications Telenet.

Etant payé 16 000 euros nets par mois pour le perchoir de l’assemblée (le job politique le mieux payé du Royaume), le mandat privé qu’il exerçait au sein du conseil consultatif de la société a suscité de nombreuses critiques. Y compris dans son parti. Pour ces conseils de nature politique et médiatique, il touchait 12 000 euros bruts annuels. Pris dans la tourmente, Siegfried Bracke, qui dans un premier temps a refusé de dévoiler le montant de son indemnité chez l’opérateur flamand, a finalement annoncé via Twitter qu’il démissionnerait de Telenet.