Politique belge

Depuis plusieurs mois, Ecolo attend que le quatrième rapport trimestriel de Publifin consacré au suivi de la mise en oeuvre des recommandations de la commission d'enquête, soit transmis au Parlement de Wallonie. Il attend et ne voit rien venir, malgré ses multiples interpellations. En cause: la volonté du conseil d'administration de l'intercommunale liégeoise de se limiter à une communication restreinte avec le cabinet de la ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), en raison de la présence d' informations sensibles sur les opérations en cours au sein du groupe.

"C'est une position inouïe car elle donne à penser que Publifin peut se soustraire au contrôle du parlement et aux recommandations qu'il a formulées", a redit ce mardi le chef de file Ecolo au parlement wallon, Stéphane Hazée.

"Nous en revenons à la formule du bon plaisir, ce qui doit cesser", a ajouté M. Hazée qui a déposé une motion demandant expressément au gouvernement de transmettre les rapports trimestriels de Publifin au parlement régional et de rappeler à l'intercommunale les obligations qui lui incombent et auxquelles elle ne peut choisir de se soustraire.

"L'attitude du conseil d'administration de Publifin m'étonne", a pour sa part déclaré Valérie De Bue. Cette dernière a effectivement reçu, le 19 juillet dernier, un document transmis par Publifin, répondant à une série de questions posées dans un courrier envoyé le 2 juillet. "Ces réponses contenaient bien des informations sensibles liées aux opérations en cours au sein du groupe et qui n'étaient dès lors pas destinées à être rendues publiques. Mais indépendamment de ce document, il appartient à l'intercommunale de transmettre ses rapports trimestriels au parlement", a estimé la ministre.

Dans ce cadre, "il ne me semble pas déraisonnable que les formations politiques représentées au Parlement de Wallonie et au conseil d'administration de Publifin suggèrent à leurs administrateurs de poursuivre le suivi des recommandations" et de transmettre, en conséquence, les rapports trimestriels au parlement régional "sous une forme qui peut être différente de celle des documents qui sont destinés à mon cabinet", a-t-elle conclu.