Politique belge

La pension à points favoriserait les salariés à bas revenus, selon une étude réalisée par un chercheur du Bureau du plan, rapportée jeudi par L'Echo et De Tijd. Si un système de pension à points devait se mettre en place, il bénéficierait surtout aux travailleurs salariés peu qualifiés, et plutôt des femmes bénéficiant d'une pension modeste, selon des simulations du Bureau du Plan. Les salariés hautement qualifiés, de sexe masculin, propriétaires et percevant une pension élevée, perdraient quelques plumes dans la réforme.

Le système ferait perdre 66 euros de pension à 10% des salariés affichant 40 ans de carrière au compteur, et ayant pris leur pension en 2011. Un profil plutôt masculin, propriétaire, hautement qualifié.

A l'inverse, la pension à points rapporterait au minimum 62 euros à 10% de travailleurs se situant à l'autre bout du spectre, des travailleuses peu qualifiées, bénéficiant d'une pension basse, et locataires.

Le système de la pension à points est actuellement en discussion au Conseil national des pensions. Il consiste à permettre aux travailleurs d'accumuler des "points" tout au long de leur carrière. La valeur de ces points varierait en fonction de différents paramètres.