Politique belge

Ahmed Laaouej (PS) en a marre que les partis flamands, N-VA en tête, tapent sur Bruxelles. "Il est évidemment inacceptable de jeter des pierres", a déclaré dans la "DH", samedi, le député fédéral, en référence aux débordements à Peterbos (Anderlecht). "Mais à Anvers, ils jettent des grenades. Anvers, c’est aussi une plaque tournante du trafic européen de cocaïne. On apprend encore que des entreprises anversoises sont impliquées dans des livraisons de produits chimiques vers la Syrie. Disons le clairement : le port d’Anvers est une passoire pour tous les trafics." 

Selon le socialiste, "cette stigmatisation de Bruxelles sert à faire diversion. La N-VA s’en sert à des fins strictement électoralistes et populistes. Personne n’est dupe. Que Bart De Wever s’occupe de sa ville."