Politique belge

Depuis quelques jours, les réactions des citoyens belges fusent dans tous les sens et sont accompagnées, pour la plupart, de sentiments de malaises, voire de véritables révoltes par rapport à ce "cirque politique" qui a atteint un sommet de médiocrité et qui "fatigue" pour reprendre les mots de certains éditoriaux. Une manifestation - vecteur d'un changement ou inutile, nous vous laissons juges - est d'ailleurs en train de s'organiser en vue de protester contre la tournure irresponsable des négociations en cours.

"No Governement, Great Country", tel est le titre de cet événement créé sur Facebook pas plus tard que ce week-end. Le dimanche 23 janvier, ceux qui désirent qu'un gouvernement en Belgique voit enfin le jour sont conviés à se rassembler, pacifiquement, à Bruxelles.

Pour le moment, aucun mouvement citoyen ne soutient cette manifestation qui n'a pas non plus attiré la foule. De plus, "les autorisations n'ont pas encore été délivrées", explique Thomas Royberghs, l'un des deux créateurs de l'événement sur le réseau social le plus utilisé en Belgique.

Avec son ami Alex Hermans, ces deux étudiants de la VUB (Vrije Universiteit Brussel) ont voulu "donner la voix aux citoyens" nous livre ce dernier, actuellement la tête sérieusement plongée dans les démarches administratives nécessaires. Alex Hermans est précisément étudiant en sciences politiques et Thomas Royberghs en histoire et en sciences de la communication.

Rien n'est encore officiel donc, mais le mot se passe vite sur la Toile en cette fin de week-end. Le site officiel de la manifestation vient de se mettre en place : http://230111.be. Ceci favorisera peut-être une meilleure cohérence de l'initiative afin qu'elle ne soit pas abandonnée par manque d'organisation et dispersion des forces comme cela a déjà pu se constaster dans le passé. Car il faut aussi savoir qu'une autre manifestation visant tout autre chose ("contre la démocratie") a également lieu le 23 janvier par d'autres personnes : le Collectif Manifestement. A ne pas confondre avec celle-ci donc.