Politique belge

Absent depuis le mois de mars, le baromètre politique de "La Libre Belgique" revient en automne. Notre journal a une longue tradition en la matière puisque cela fait plus de quarante ans que nous publions régulièrement des sondages sur les intentions de vote des Belges. Le partenariat avec la RTBF est confirmé et s’étend désormais à la VRT et à "De Standaard".

Les deux médias flamands proposent depuis 2002 un sondage consacré à leur région et réalisé par l’institut Kantar TNS. Ce même institut effectuera dorénavant l’exercice sur l’ensemble du pays en interrogeant par téléphone 1 000 personnes en Wallonie, autant en Flandre, et 750 à Bruxelles.

"Ce sondage est connu en Flandre pour sa fiabilité et sa crédibilité", souligne Francis Van de Woestyne, rédacteur en chef de "La Libre Belgique". "Un sondage est une photographie de l’opinion publique à un moment donné. Ni plus ni moins. Il s’agit d’un élément important de l’analyse politique parce qu’il permet à notre journal d’étudier l’évolution des intentions de vote sur la durée - davantage que des mouvements erratiques au coup par coup - et la façon dont une personnalité s’installe dans le paysage politique ou en disparaît. Nous nous réjouissons de cette nouvelle collaboration qui donnera plus de force et de visibilité à l’opération."

Le baromètre sera semestriel et non plus trimestriel.