Politique belge Les centristes veulent le maintien de sanctions pénales en cas d’avortement après 12 semaines.

Un débat serein, nous dit-on unanimement. Le bureau politique du CDH a abordé lundi matin la problématique de la dépénalisation de l’avortement. Avec, à l’arrivée, une position de consensus sur les grands principes. Ce que les humanistes devraient proposer (la position reste à affiner), c’est une sortie de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) du Code pénal, mais en conservant des sanctions pénales en cas d’IVG après 12 semaines de grossesse.

(...)