Politique belge

En tout cas, le FDF ne semble pas avoir vendu son âme à ses partenaires PS et CDH au gouvernement bruxellois… En effet, vendredi, le parti d’Olivier Maingain a envoyé un communiqué de presse explosif contre ses propres partenaires de gouvernement. Pas en ce qui concerne la nouvelle majorité bruxelloise, bien sûr, mais au sujet de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Pour rappel, le FDF n’a pas de ministre au sein du nouvel exécutif PS/CDH, présidé par Rudy Demotte, mais on pensait que le parti amarante appuierait ce gouvernement depuis l’opposition. Il n’en est rien, manifestement…

La déclaration gouvernementale de la FWB, discutée vendredi au sein de l’assemblée de ce niveau de pouvoir, est globalement imbuvable pour le FDF : "Elle révèle plus une logique de marchandage d’influences qu’une cohérence de gestion ou une vision d’avenir pour les francophones."

"Pléthores de ministres"

Pour le FDF, le casting gouvernemental à la FWB est le symbole de la volonté des partenaires PS et CDH de recaser leurs barons menacés par l’opposition au fédéral en raison de la formation actuelle d’un exécutif MR/N-VA/CD&V/Open VLD. "De la Kamikaze fédérale au ‘rekazage’ (sic) des amis à la Fédération Wallonie-Bruxelles, le respect des valeurs démocratiques traverse, pour le moment, bien des zones de turbulence. Pléthore de ministres, compétences éclatées et absence déplorable de ministre régional bruxellois : le casting du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles donne une très mauvaise image de nos institutions aux citoyens alors que les défis sont énormes."

Frilosité sur l’enseignement

Après avoir démoli le manque de souffle budgétaire du gouvernement PS/CDH, le FDF attaque sur l’enseignement : par la voix de l’une de ses députées, le parti "a regretté que la majorité PS/CDH n’ait pas osé aller plus loin en termes de rationalisation des pouvoirs organisateurs officiels, de prise de position claire sur l’interdiction du port des signes convictionnels dans les écoles ou d’enseignement des langues en Wallonie et à Bruxelles".